Le projet de la LPO du Loir-et-Cher, Oiseaux de nos fermes et de nos vignobles, a été lancé en avril 2017. Comptant au total 68 kilomètres de randonnées, ce programme met en avant une trentaine de parcours ornithologiques balisés chez des agriculteurs et des viticulteurs de tous profils, qui pratiquent la vente directe.

Parmi ceux-ci, Stéphane Neau, maraîcher bio, à Chitenay. Il propose un circuit de près d’un kilomètre tout autour de sa ferme. « Utilisateurs de la nature au quotidien, nous sommes sensibilisés à la perte des oiseaux communs dont nous avons besoin », signale ce dernier pour expliquer son engagement.

Sensibiliser le public

Le public peut emprunter une brochure à l’accueil pendant les heures d’ouverture. Ou retrouver les informations relatives aux oiseaux identifiés sur la ferme via une dizaine de QR codes. Ces derniers sont installés sur des bornes fléchées tout au long du chemin. « Un inventaire ornithologique a été réalisé, précise l’agriculteur. Rougequeue à front blanc, bruant zizi, alouette des champs… font partie de la cinquantaine d’espèces inventoriées chez nous. »

Ce projet permet de « sensibiliser le public et de refaire le lien avec lui en passant par une autre thématique que la vente de nos produits », constate Stéphane Neau. S’il s’agit d’une démarche innovante qui devrait faire des émules dans d’autres départements, l’agriculteur constate que les personnes les plus averties suivent plus facilement le parcours. Pour les novices, un accompagnement est préférable, ce que proposent de temps en temps certains ornithologues.

Le maraîcher voit souvent le rougequeue à front blanc. © J.-P. Martinez