En théorie, les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique soutiennent le stockage de l’eau. Pour preuve, en pleine sécheresse, ils ont annoncé le 9 août de « nouvelles » pistes sur la gestion quantitative de l’eau afin de résorber les situations de tension hydrique. Ce plan prévoyait de dynamiser les projets de territoire et de mettre en place une cellule d’expertise afin de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !