Le concours, qui a réuni 452 animaux en provenance de 78 élevages, a ouvert la Semaine européenne des races locales des massifs dans la cité sanfloraine. Des rendez-vous d’importance dans une conjoncture difficile, marquée par une nouvelle sécheresse et des cours en baisse.

Des animaux équilibrés

Les juges ont privilégié les aptitudes fonctionnelles et maternelles, en particulier au niveau des bassins, des aplombs, et la rectitude de la ligne du dessus, comme en témoignent les deux prix de championnat femelle jeune avec Jonquille du Gaec Rougier (Cantal) et Duchesse du Gaec de Charlus (Cantal), championne adulte.

Le prix de famille attribué à Philippe Jarrige (Cantal) confirme l’appréciation d’un développement harmonieux des animaux présentés.

Les étrangers restent fidèles à la génétique de la race acajou au regard des délégations espagnoles, irlandaises, allemandes et luxembourgeoises présentes. Une première vente d’animaux de boucherie a permis des transactions directes avec des bouchers pour un cours moyen de 5,44 € par kilo net.

Monique Roque
Concours national salers, 16-18 septembre 2016 à Saint-Flour (Cantal)
Prix Nom Propriétaire
Championnat mâle Jonas Gaec Élevage Chassang (15)
Championnat femelle Duchesse Gaec de Charlus (15)
Championnat femelle jeune Jonquille Gaec Rougier (15)
Superbourret Levis Gaec Deflisque Derouchy (15) 
Top index mâle Godwin Gaec Fourtet Yves et Cie (19)
Top index jeune femelle Idéale EARL des Acajous du Périgord (24)
Top index femelle adulte Gracieuse Gaec Fourtet David (19)
Meilleure laitière Charmante Gaec Marion (63)
Prix d’honneur   Gaec Dayral Michel et Hervé (15) 
Prix de famille   Philippe Jarrige (15)