Qu’ils soient implantés sous contrainte réglementaire ou non, les couverts d’interculture peuvent fournir de nombreux bénéfices agronomiques. À chaque famille ses fonctionnalités : les graminées sont structurantes et couvrent efficacement le sol ; les légumineuses s’implantent plus lentement mais fixent l’azote atmosphérique ; les crucifères sont de bons pièges à nitrate&hellip...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !