Deux cents. C'est le nombre approximatif de jeunes taureaux mis en service pour la nouvelle campagne d'insémination. Une nouvelle sortie sous le signe de l'abondance, qui pourrait bien emmêler encore la mémorisation des origines. Attention toutefois à ne pas céder à la facilité du tri par Isu sans tenir compte d'autres facteurs modulant la fiabilité des chiffres.

La comparaison des taureaux jeunes et moins jeunes par l'Isu doit aussi intégrer l'écart d'âge, les changements de base et le CD. D'autant que les pedigrees sont de plus en plus jeunes. C'est-à-dire qu'il y a davantage de taureaux génomiques en service, alors même que leur père n'a pas encore une seule fille en lactation. Certains diront que ces index sont à prendre avec des pincettes en raison de leur CD plutôt faible.

Que pour assurer ses arrières, mieux vaut étaler encore l'éventail de taureaux dans les plans d'accouplement. Pour d'autres, la génomique ne justifie pas que les troupeaux perdent leur homogénéité. « Six ou sept taureaux pour une soixantaine de vaches suffisent, estime Frédéric Lepoint, chez Gènes diffusion. A condition qu'ils soient sélectionnés sur des critères communs.

Le potentiel génétique est toutefois de plus en plus haut. Le leader de la sortie, Islander, un fils de Gourceau, s'installe avec un Isu de 198 points, talonné de près par le meilleur fils de Santana SH, Hammig Isy. La sélection s'oriente vers les fonctionnels et la santé. « Nous avons franchi un cap, assure Gildas Bourgoin, chez Origenplus.

Les utilisations des années passées ont démontré que les taureaux les mieux classés en Isu mais moindres en fonctionnels n'attiraient pas. » Mais dans ce contexte d'amélioration de nouveaux critères, le progrès en production laitière a ralenti. La sortie est moins gourmande en taureaux à plus de 1.000 kg de lait.

_____

• Les catalogues : Elitest, Evolution, Gènes Diffusion et Origenplus

• Recherche sur : Institut de l'Elevage et Prim'Holstein France

• Affichez le tableau des 36 nouveaux taureaux laitiers.

Au catalogue d'Elitest (liste des taureaux sur Elitest.net)

Pour la première fois, Elitest propose un taureau « maison », au profil équilibré. Helitest (Explode x Bogart Mac) (voir la fiche) est laitier (877) et très améliorateur en TB (3,2). La morphologie cumule 2,1 en mamelle, 1,5 en capacité corporelle et 1,2 en membre. Les fonctionnels sont au vert, notamment en fertilité (1).

Au catalogue d'Evolution (liste des taureaux sur Evolution-xy.fr)

Hérivia (Sudan Cri x Bogart Mac) (voir la fiche) explose les scores en santé de la mamelle (3,2), et promet une bonne reproduction (1,3). Ces deux atouts cumulés lui valent une longévité à 2,4. Sa grand-mère a vêlé à deux ans, avant d'enchainer quatre lactations avec un IVV d'un an, pour une production moyenne de 10.175 kg. Il en va de même pour son arrière-grand-mère, en cinquième lactation à sept ans, qui a produit plus de 55000 kg à 43,1 de TB et 35,1 de TA. La morphologie est au rendez-vous (2,8). Hérivia pèche cependant en TP (-1,2).

Hélibor (Massey x Gibor) cumule santé de la mamelle (2,9), solidité de la mamelle (1,3) et des embres (1,2). La production s'équilibre entre quantité (807) et neutralité des taux. Il est utilisable sur génisses (92). Son pedigree original est facile à utiliser.

Houdain P RF (Equipe x Roumare) (voir la fiche) est une bonne surprise de la sortie sans cornes. Il est d'autant plus intéressant que son pedigree, facteur rouge, est libre de toute origine Lawn Boy.

Hurion Isy (Sudan Cri x Planet) (voir la fiche) couple les taux à une production laitière moyenne (573). Non seulement le TP est à 2, mais le TB est l'un des plus hauts de la sortie, avec 4,4. S'ajoutent à son profil laitier un index santé de la mamelle à 2,3 et une morphologie au vert. Son pedigree s'utilisera facilement. Il sera disponible à la rentrée.

Hammig Isy (Santata Sh x Super) (voir la fiche) répond aux besoins des éleveurs en quête d'un fort potentiel laitier (1668). Il hérite de son père Santana Sh une haute capacité corporelle (2,2). De son grand-père Super, il hérite des qualités de mamelle (2,0) et de la santé de la mamelle (2,3). Second au classement Isu des jeunes taureaux, il joue des coudes dans le peloton des taureaux améliorateurs en santé. (2,2 en cellules, 1,9 en mammite clinique, 2,3 en santé de la mamelle, 0,9 en reproduction et 2,2 en longévité.).

Hexo Isy (Aftershock x Goldwyn) est le fils de la célèbre Carmen OTS, habituée des rings, si ce n'est des podiums. Reconnue pour sa morphologie, elle a aussi produit 11422kg de lait en première lactation, 14.995 kg en deuxième, et 18547kg en troisième, sur 305 jours de référence. Sa grand-mère a cumulé 74.970 kg de lait en cinq lactations, et son arrière-grand-mère détient le record de la meilleure lactation française avec 19.748 kg de lait en 305 jours en troisième lactation. Ses filles seront grandes (1,6) et développées (1,6 en profondeur de corps, 1,9 en aspect). Juchées sur des membres solides (1,7), elles porteront une belle mamelle (2,5), saine (1,8). Attention aux taux (-1,9 en TP, -1,8 en TB).

Husson (Famous Man x Gabor Wil) arbore le logo des taureaux adapté au système robot. Il décroche une synthèse morphologie à 2,7, avec notamment 2,2 en mamelle et 1,3 en membres. L'index reproduction à 1,6 le hisse parmi les taureaux les plus fertiles. Sa haute production laitière (1020) pénalise les taux (- 0,6 en TP comme en TB).

Haboro (Enziba x Via Thelo) (voir la fiche) double son demi-frère Hora, mais présente un profil sensiblement proche. Il est orienté vers la production, avec 1,8 en matière protéique et 923 en lait. La mamelle (2,5), les membres (1) et la santé de la mamelle (1,7) sont au vert. Attention à la capacité corporelle, neutre, et à la facilité de naissance qui ne dépasse pas 88.

Hored P Isy (Colt P red x Burns) (voir la fiche) taureau sans cornes, est le fils d'une vache développée et laitière, puisqu'elle a produit en moyenne sur ses deux premières lactations 10134 kg de lait à 36,1 de TB et 35,3 de TA. Il transmet à ses filles des mamelles bien dessinées, peu volumineuses et saines, ainsi qu'un fort potentiel en fertilité. Il est utilisable sur génisses.

Isitolo (Numero Uno x Niagara) (voir la fiche) sera disponible à la rentrée. Il se classe parmi les as de la mamelle, grâce notamment à une distance plancher jarret à 3,2.

• Du côté des taureaux confirmés :

Cosinus (Maxwell x O-Man Just) est recommandé pour les systèmes robotisés. Il joue des coudes parmi les meilleurs laitiers (1370), et lègue à ses filles une morphologie complète sans gros défauts. Dommage qu'il fasse partie des rares négatifs en reproduction et en longévité.

Drance Isy (Frosty x O-man Just) Sa mère a produit 11136 kg de lait en moyenne sur trois lactations, à 34,6 de TB et 34 de TA. Ses filles sont grandes (2,7) et productrices (1049, avec des taux neutres). La fertilité affiche 1,6.

Doyal Isy (Saver x Marion) intègre la liste des taureaux recommandés en robot de traite. Il présente un rapport équilibré entre le lait (833) et le taux protéique (1,1).Les fonctionnels sont positifs.

Au catalogue de Gènes Diffusion (liste des taureaux sur Genesdiffusion.com)

Hab RF P (Colt P Red x Otto) (voir la fiche) prouve que les « sans cornes » ne sont pas si loin derrière les cornus. La santé (2,2 en cellules, 1,5 en mammite clinique, 1,5 en reproduction, 2,3 en longévité) et la production (623) sont au rendez-vous. Le gène sans cornes étant souvent lié aux rameaux rouges, Hab RF P ramène aux accouplements « noirs » de la diversité.

Horta Capj (Famous Man x Xacobeo) (voir la fiche) cumule une morphologie complète (3,1) à de hauts index fonctionnels (2,2 en cellules, 1,3 en mammite clinique, 1,4 en longévité). Il intègre également le top des petites mamelles soudées au corps (2,9). Il est dommage que le potentiel de production soit un peu timide (185).

Hetox Red (Detox Red x Baxter) (voir la fiche) assure des fonctionnels positifs (1,8 en santé de la mamelle, 0,9 en fertilité, 2,6 en longévité). Il n'est disponible qu'en semence sexée.

Harity (Beacon end x Goldwyn) (voir la fiche) revêt un pedigree connu et confirmé. Conseillé en système robotisé, il est laitier (851) et améliorateur sur les postes fonctionnels (2,2 en cellules, 1,7 en reproduction, 2,2 en longévité). Ses filles se déplaceront sur des membres solides (1,9).

Hashley (Cabaret x Planet) (voir la fiche) est disponible uniquement en semence sexée. Il propose un profil complet, avec un pedigree facile d'utilisation. Tous les fonctionnels sont au vert.

Homdeneige (Snowman FL x Goldwyn) (voir la fiche) fait partie des taureaux recommandés en système robotisé. Ce champion des membres (2,1) et de la locomotion (2,1) cumule à sa morphologie (2,6) une production riche en protéines (1,2) et des fonctionnels majoritairement positifs. Attention toutefois à la vitesse de traite (-0,6).

Honillo GM (Danillo x Roumare) (voir la fiche) est bâti sur un pedigree fort en longévité (1,5). La morphologie est au rendez-vous (3,3), tout comme la production laitière (888). Ses filles seront grandes (2,1), avec un bon bassin (1,1 de largeur aux ischions).

Haeroman (Famous Man x million) (voir la fiche) est né d'un embryon importé du Canada. Sa mère est la pleine soeur du taureau Eskaman. Il améliore la protéine (2,2) comme le TB (2,7), mais affiche en contrepartie un index laitier minime (63). Il est le numéro un français des fils de Famous Man, toujours premier des taureaux de sa génération. A l'image de son père, il protège la santé (1,2) et ramène une morphologie complète (2,5).

Holder (Goldchip x Baxter) est issu d'un pedigree confirmé. Il affiche un fort potentiel laitier (979). Son index morphologique s'élève à 3,4, porté par une mamelle à 3,2. Il s'utilise sur génisses.

Heni Red P (Colt P x Shotgun) (voir la fiche) affiche de gros scores sur les postes économiques : la fertilité est à 1,6, la santé de la mamelle à 1,2. Il cumule le gène rouge au gène sans cornes.

Haribert (Eskaman x Bolton) (voir la fiche) pulvérise le classement de la qualité de mamelle (3,4). La lecture des index laisse présager un système mammaire solide et soudé au corps : distance plancher-jarret à 3,3, attache avant à 2, arrière à 2,7, ligament à 2... Il est toutefois à privilégier sur les souches à capacité corporelle solide.

Isinant (Mogul x Man o Man) (voir la fiche) affiche une synthèse en reproduction à 1,3. Positif en TP (1,2), il est cependant détériorateur en TB (-1,7). Il lègue à ses filles une petite mamelle bien attachée à l'arrière (2.3) et marquée d'un solide ligament (1,6). La locomotion est au rendez-vous (1,3). Isinant est au catalogue des semences sexées.

Du côté des taureaux confirmés

Airgon (Jeeves x Lou Marsh) propose des origines différentes, qui simplifieront les accouplements. Il associe un bon potentiel laitier (888) associé à un niveau morphologique de 3,9. Ses filles ont un squelette développé (3,4 en capacité corporelle), de bonnes mamelles (1,8) et se déplacent sur des membres de haute qualité (3).

Sherak (Active x Shottle), né aux Etats-Unis, il est construit sur un pedigree facile d'utilisation. Il ne porte aucun sang O-Man, Goldwyn, ou Jocko. Sherak fait partie des champions de la reproduction (1,9).

Demion (Stol Joc x FBII) intègre le top 15 français des taureaux confirmés. Il décroche une note laitière de 1422. Ses filles sont grandes (2,2), avec de bons bassins (2,2 de largeur aux ischions). Attention à la fertilité négative, et à la facilité de naissance qui ne dépasse pas 86. Demion est conseillé pour les accouplements des troupeaux en robots de traite.

Au catalogue d'Origenplus (liste des taureaux sur Dynamis-genois.fr)

Islander (Gourceau x Planet) (voir la fiche) est le numéro un en Isu du classement génomique. Il est aussi le dauphin en production laitière (1.207), portée par le potentiel de sa souche maternelle. Il léguera à ses filles une mamelle soudée au corps (3,4 en plancher de mamelle). Ses index lui confèrent une place parmi les as de la longévité (2,5) et de la fertilité (2).

Pasion Pit (Petrone W x Hero 9701) est porté par les qualités de fonctionnels de sa grand-mère. Il s'inscrit parmi les taureaux les plus laitiers (1.159), mais détériore le taux (-0,7 en TP et -1,4 en TB).

Israélien (Mogul x Iota) attire notamment grâce à la force de ses attaches (2,5 à l'avant, 2,6 à l'arrière), la hauteur du plancher de mamelle (2,3). La santé de la mamelle (1,2) et le reste des fonctionnels sont au vert (0,5 en reproduction, 1,7 en longévité). Ses filles seront rapides à traire (0,8). Le bassin est un poste à protéger, l'index affichant -1,1.

Ilvolo (Mogul x Man-o-Man) associe les taux (1,5 en TP et 3 et TB) à la quantité de lait (730). Il est le demi-frère d'Harley, au catalogue l'an dernier. Ilvolo est recommandé en système robotisé.

Grady Pen (Denim Fred x Super) (voir la fiche) fait également partie des cartes à jouer en robot de traite. La capacité corporelle mérite d'être protégée (0,5), mais Grady Pen n'en demeure pas moins complet en morphologie, et rassurant dans ses fonctionnels (1,7 en santé de la mamelle, 1,5 en reproduction, 2,6 en longévité).

Hiotav GB (Iota x Xacobéo) (voir la fiche) est issu d'un pedigree confirmé. Son profil est complet, et la forte production laitière n'altère pas les taux (0,7 en TP, 0,4 en TB). Conseillé pour les systèmes robotisés, il est disponible en semence sexée.

Icasio (Daddy Rone x Man-o-Man) complète la sélection des reproducteurs conseillés en robot de traite. Très laitier (975), il ne détériore pas les taux. Il assure une bonne santé de la mamelle (1,5) et de la fertilité (1,5).

Ilarex (Cabaret x Man-o-Man) est le fromager d'excellence (3). Son pedigree est confirmé par les index solides de son père et de son grand-père. Il est dommage que la longévité soit neutre et la vitesse de traite négative (-0,5).

Hélinier (Sudan Cri x Man-o-Man) est estampillé du logo « robot de traite ». Ses index sont équilibrés (1,4 en mamelle, 1,5 en capacité corporelle, 1,2 en membres, 1,2 en santé de la mamelle, 1,1 en fertilité).

Hilesbo (Beau Regan x Sanchez) est améliorateur en distance plancher-jarret (2,8) et en hauteur d'attache arrière (2,7). Ses filles seront grandes (2,3) mais attention à l'état corporel et au bassin, négatifs (-0,4 et -0,2).

Homer P (Earnhardt x Observer S) est le seul fils d'Earrnhardt disponible en France. Sans cornes, il est laitier (809), mais devra être privilégié sur les souches développées (0,1 en capacité corporelle). Il assure santé de la mamelle (1,2) et fertilité (1,1).

Irowilt (Yorick x Shottle) est sélectionné pour ses index de morphologie. La synthèse atteint 3,8. Ses filles déplaceront leur grande carrure sur des membres solides. Son index de production (76) exige des accouplements sur des souches laitières.

Itro Red P (Ladd P Red x Planet) propose un pedigree inédit dans la population red-holstein. Son profil morphologique est régulier (1,3 en mamelle, 1,3 en capacité corporelle, 1,2 en membres), et la production laitière positive en taux (1,0 en TP et 1,5 TB).

Du côté des taureaux confirmés

Origenplus conseille Delemme (Maxwell x Shottle) et Dreton (Frosty x Restell) en système robotisé. Le premier affiche une morphologie à 2,4, mais attention à la capacité corporelle négative (-0,4). L'index en ce qui concerne les membres est très positive (1,8) et promet une locomotion à 1,7. En dessous en morphologie, mais plus régulier, Dreton assure des filles larges (1,2) et profondes (1,7). Il est dommage qu'il fasse partie des deux taureaux négatifs en longévité du catalogue.

Utilisez l'outil ci-dessous avec ses filtres pour choisir vos taureaux.(cliquez sur l'icône en bas à droite, la double fenêtre).

Pour afficher l'intégralité du tableau, cliquez sur l'icône en bas à droite (double fenêtre).

Hélène Chaligne (publié le 25 juillet 2014)