Une cinquantaine de jeunes taureaux montbéliards ont rejoint les catalogues d'Umotest et de Jura Bétail cet été. Ils déboulent en tête du classement racial. Avec 171 d'Isu, Harpon JB prend la tête de ce palmarès. Très laitier (1.049 kg), ce fils de Flipex JB sur Tilleul JB assure aussi en TP (+1,2). Tous ses fonctionnels sont positifs : 0,4 en santé de la mamelle (STMA), 0,5 en synthèse reproduction (REPRO) et 0,9 en longévité (LGF). Il est talonné par Gargano et Hummer, tous deux à 170 d'Isu.

Mis en service au printemps, Gargano (Diplo x Ralban) combine potentiel (807 kg) et TP (+1,5). Il marque aussi des points du côté des fonctionnels : 1,0 en santé de la mamelle, 0,8 pour la reproduction et 1,2 pour la longévité. A surveiller pour la valeur bouchère (78). Hummer (Flash JB x Triomphe) ne manque pas d'arguments : 1.144 kg en lait, +0,8 en TP, une morphologie sans faille (123) et des index positifs pour tous les fonctionnels.

Deuxième carrière

« D'anciens » jeunes taureaux génomiques commencent une seconde carrière avec l'arrivée de leurs filles. Chez Jura Bétail, Esprit JB, un fils de Tilleul JB sur Natif JB à 148 d'Isu, se distingue en morphologie (126). A surveiller en TP (- 0,6). A 152 d'Isu, Flash JB (Urbaniste x Redon) confirme son intérêt : du lait (680 kg), du TP (+1,2), du corps (123), des aplombs solides (111) et des mamelles sans faille. Umotest offre une seconde vie à Fablo (Sir x Micmac), un taureau laitier (1 039 kg) qui attire également l'oeil pour les aplombs (124) et la mamelle (115). Là aussi, à surveiller en TP (- 0,9). Un autre fils de Tilleul, sur Micmac cette fois, revient sur le devant de la scène : Floréal. Ses points forts sont le TP (+0,4), le corps (111), la mamelle (114) et son index reproduction (0,6).

Harpon JB entre au catalogue en s'emparant de la tête du palmarès racial sur l'Isu. (photo de gauche)Impec se distingue également sur le poste mamelle (113) et se montre solide du côté des aplombs (113). (photo de droite)

Hummer, indexée à 170 d'Isu, talonne Harpon JB en tête du palmarès racial. (photo de gauche)Ivanoff JB, avec ses 1.153 kg de lait, reste positif en TP mais pas en TB (-3,5). (photo de droite)

Des profils très laitiers

Parmi les nouveautés, Impec (Brink x Ricochet) est le plus laitier (1.426 kg), ce qui ne l'empêche pas de rester positif en TP (+0,4). C'est un taureau plutôt facile à utiliser, avec un taux de parenté dans la moyenne. Côté fonctionnels, pas de soucis pour la reproduction (0,9) et la longévité (1,5). En revanche, attention à la santé de la mamelle (-0,5) lors des accouplements.

Autre grand laitier de la série (1.153 kg), Ivanoff JB est un fils de Ghana JB sur Triomphe. Il reste améliorateur pour le TP (+ 0,9). Il est plus modeste en morphologie (109) qu'Ibov JB (118), un fils de Crasat sur Tarn JB, qui affiche 1 071 kg en lait pour + 0,1 en TP. Ses fonctionnels restent positifs.

Ceux qui cherchent à améliorer le TP s'intéresseront à Indolor JB : + 1,9. Ce Flipex JB sur Oran JB est plus modeste en lait (528 kg) que son demi-frère Harpon JB. En revanche, il le devance pour les aplombs (114) et la mamelle (110).

Imiens, fils de Felindra sur Santon JB, domine la série avec un index de synthèse à 127 pour la morphologie.Idaho JB est un taureau laitier (796 kg) améliorateur pour le TP (+ 1,2), avec du corp (127).

Des morphologies sans faille

Avec un Isu de 130, Imiens ne se distingue ni en lait (592 kg) ni en TP (- 0,8). C'est sa morphologie qui attire l'oeil. Rien à redire du côté de la mamelle (122). A réserver sur vache. Il est talonné par Henapo (Epona x Bogoro JB) qui arrive à 123, dont les points forts sont la mamelle (124), le corps (114) et les aplombs (110). A réserver sur vache car ses veaux sont gros à la naissance.

Chez Jura Bétail, Idaho JB (Flash JB x Triomphe) arrive à 151 d'Isu et 122 en morphologie (122). Il reste à surveiller pour les fonctionnels. Quant à Jalgary JB, seul fils de Calgary au catalogue, il se situe lui aussi à un très bon niveau en morphologie (121). Il est laitier (735 kg) et très bien placé en TP (+ 1,4).

Plus spécifiquement sur le poste mamelle, c'est Italic (Felindra x Ralban) qui occupe la tête du classement (126) parmi les nouveautés au catalogue. Avec un Isu de 158, il est laitier (746 kg), avec un TP à + 0,8. Ses fonctionnels sont également à la hauteur : 1,2 pour la santé de la mamelle et la longévité, et un plus modeste 0,3 en reproduction. Il est suivi d'Henapo (124) et d'Itemple JB. A 146 d'Isu, ce fils de Brink sur Valfin JB affiche une synthèse mamelle de 123. Marqué dans les taux (+ 1,5 en TP, + 2,1 en TB, 400 kg en Lait), il est aussi positif pour tous ses fonctionnels.

Ivirieu JB, fils de Fausto JB sur Uberlu JB. Jura Bétail remet au goût du jour une souche absente de son catalogue. Ce taureau est laitier (752 kg) mais négatif en TP (- 0,3).Homygod se distingue par sa morphologie, notamment au niveau du corps (114) et des aplombs (113). 

Des pedigrees originaux pour la variabilité

Umotest propose Homygod, un fils de Boissia JB sur Saturne, qui décroche un Isu de 140. Son potentiel laitier est modeste (482 kg) mais sa morphologie (117) attire l'oeil, tout comme sa valeur bouchère (112).

Quant à Hobiwan (Varus x Socrate JB), il affiche une morphologie (118), avec une valeur bouchère à 117. A réserver aux vaches.

Très peu apparenté aussi, Histone (Eden Park x Polichinel) est laitier (755 kg), avec un TP indexé à +0,7. Bon en corps (111), il est plus ordinaire sur le poste mamelle (102).

Du côté de Jura Bétail, Jekedi JB est un fils d'Ekedi sur Piombo. Ce sera un taureau facile à utiliser sur des souches correctes en TP. Il s'affiche à 111 en morphologie, quasi au même niveau qu'Igiroud JB (112), un fils d'Alicant MS sur Sir. Limité en Isu (133) à cause de son TP (+ 0,2), il se différencie de son père qui était négatif en lait. Il se place aussi mieux que son géniteur en mamelle (112).

Quant à Ivirieu JB, il se distingue par ses mamelles (112) et ses fonctionnels : 1,4 en santé de la mamelle, 0,4 en reproduction et 0,4 en longévité. Autre pedigree original, Iverson JB (Gargoto JB x Alibaba JB) affiche un bon niveau de morphologie (117).

Eric Roussel