Les promesses de la loi Alimentation ne se sont que peu ou pas concrétisées pour les éleveurs. La filière laitière ne voit poindre qu’une timide embellie. Quant aux viandes, seul le prix du porc connaît une franche hausse, tirée par la demande chinoise. Pour autant, le risque d’apparition de la peste porcine africaine sur le territoire reste intact.