Allergiques à l'informatique s'abstenir! Les écrans numériques sont désormais incontournables dans cette catégorie de puissance. A moins de ne vouloir utiliser aucun automatisme, il faudra obligatoirement en passer par la manipulation d'un écran. Sur certains tracteurs comme le Claas ou le Fendt, l'ordinateur de bord est indispensable pour utiliser la boîte de vitesses ou le relevage.

Plus de possibilités

Cette omniprésence de l'électronique a toutefois plus d'avantages que d'inconvénients. Il est ainsi possible d'intervenir directement sur la cartographie du moteur en privilégiant l'économie ou la puissance. De même, les distributeurs peuvent être entièrement programmés en débit et temporisation afin d'optimiser leur utilisation. Le moniteur simplifie aussi la mémorisation des séquences en bout de champ. Cependant, certaines fonctions comme le contrôle des lampes de travail ou du gyrophare gagneraient à rester commandées par de simples leviers au lieu de céder aux sirènes de l'informatique.

Pour en savoir plus, cliquez sur l'une des fiches suivantes: Claas Cebis , Deutz-Fahr ProfiLine , Fendt Variotronic , John Deere Command Center , Massey Ferguson Datatronic , New Holland Elite , Valtra Advance .

Fiche 1 - Claas Cebis: complet et convivial

Véritable signature de Claas pour les automoteurs de récolte, le Cebis prend désormais place à bord des tracteurs. Sur l'Arion, il s'agit d'une option pour la version haut de gamme. L'agriculteur qui n'opte pas pour ce moniteur de contrôle réalise ses réglages sur le petit écran situé au milieu du tableau de bord. Avec le Cebis, ce tableau n'a plus réellement d'utilité pour la programmation des paramètres. Il renseigne néanmoins sur les régimes de prise de force, le sens de marche et les rapports de vitesses. De son côté, le Cebis est incontournable pour gérer la transmission, l'hydraulique, le relevage et les séquences répétitives en bout de champ.

LES PLUS

LES MOINS

Accès simple et rapide aux menus de réglage.

Impossible de changer l'orientation de l'écran.

Retour à la liste des fiches

Fiche 2 - Deutz-Fahr ProfiLine: objectif simplicité

Conçue pour les exploitations de polyculture-élevage, la cabine de l'Agrotron ne possède pas d'ordinateur de bord. Un petit écran placé sur le montant de la cabine affiche les informations de la transmission : le rapport sous charge engagé, le sens de marche et le programme d'automatisation. Le tableau de bord comporte deux écrans digitaux. Celui situé au-dessus du compte-tours renferme une information indispensable : la gamme enclenchée. Le pictogramme « lièvre » indique que l'Agrotron est en gamme route. L'écran situé à droite du compte-tours permet d'effectuer différents réglages, comme la hauteur des bras de relevage pour l'automatisme de prise de force.

LES PLUS

LES MOINS

Idéal pour les réfractaires à l'informatique.

Certains réglages sont plus compliqués.

Retour à la liste des fiches

Fiche 3 - Fendt Variotronic: le centre névralgique du tracteur

Le terminal Vario est celui qui possède la plus grande expérience. Proposé sur plusieurs générations de Fendt Vario, il permet de régler presque tous les paramètres du tracteur. Il ne lui manque que des boutons d'accès direct ou un écran tactile pour simplifier la navigation entre les menus. Le menu «quick Jump», sensé accélérer la navigation, est peu utilisé puisqu'il est caché parmi d'autres menus. Le tableau de bord est principalement informatif, avec un petit cadran au centre qui indique si la transmission est en mode pédale ou joystick. L'écran de droite est utilisé pour quelques programmations qui mériteraient d'être sur le terminal, comme l'automatisme de prise de force.

LES PLUS

LES MOINS

Ecran complet qui regroupe tous les paramètres.

Prise en main difficile pour le néophyte.

Retour à la liste des fiches

Fiche 4 - John Deere Command Center: les commandes décentralisées

Le Command Center est un écran convivial et bien placé qui joue un rôle clé dans la conduite du John Deere. Proposé de série, il offre la particularité d'être contrôlé à partir de boutons placés à une quinzaine de centimètres, sur la console de droite. En plus du rouleau de déroulement des menus et des boutons de validation se trouvent plusieurs touches d'accès direct aux différentes fonctions du tracteur (relevage, boîte, prise de force, hydraulique...). Les cinq boutons situés au sommet de l'écran sont des touches d'accès rapides à certains menus comme les phares ou la boîte. Le chauffeur choisit ses menus. Le tableau de bord n'est qu'informatif puisque tous les réglages s'effectuent sur le Command Center.

LES PLUS

LES MOINS

Tous les programmes s'effectuent sur l'écran.

Impossible de programmer le régime du moteur.

Retour à la liste des fiches

Fiche 5 - Massey Ferguson Datatronic: la troisième génération

Le 6470 bénéficie du Datatronic 3 avec son écran couleur et sa molette de sélection. Cette dernière sert à la fois à faire défiler menus et réglages et à valider l'information en « cliquant » vers la droite. Cet écran sert à effectuer les réglages de l'hydraulique et du relevage. Pour certains paramètres de la boîte comme le ratio entre la marche avant et la marche arrière, il faut utiliser le petit écran digital placé à gauche sur le tableau de bord. Le Datatronic est indispensable pour utiliser la fonction Dual Control de gestion du relevage. Des schémas clairs permettent de bien comprendre l'opération effectuée. C'est aussi le meilleur système pour programmer les séquences répétitives en bout de champ.

LES PLUS

LES MOINS

Programmation simple des séquences répétitives.

Beaucoup d'informations sur un même écran.

Retour à la liste des fiches

Fiche 6 - New Holland Elite: seulement l'essentiel

Contrairement aux T 7000 qui reçoivent l'ordinateur de bord Intelliview, le T 6000 est dépourvu de moniteur dans sa version standard. Le seul écran numérique est celui placé près du levier de vitesses. Sa fonction essentielle est de renseigner le chauffeur sur les différents paramètres de la boîte: rapport sous charge et mécanique enclenché, sens de marche, rapport préprogrammé ou encore type d'automatisme choisi. Tous les réglages s'effectuent avec le bouton orange placé devant l'écran. Pour les autres fonctions (relevage, prise de force, hydraulique), les réglages se font à partir de potentiomètres placés sur l'accoudoir ou du tout petit écran installé sous le compte-tours du tableau de bord.

LES PLUS

LES MOINS

Information sur la transmission exhaustive.

Pas de moniteur pour effectuer les réglages.

Retour à la liste des fiches

Fiche 7 - Valtra Advance: intégré à l'accoudoir

Valtra est le seul à proposer un ordinateur de bord intégré à l'accoudoir multifonction. L'écran offre plusieurs possibilités d'affichage. Il est possible de l'occuper entièrement avec les paramètres à régler (hydraulique, transmission...) et d'afficher les réglages de la boîte au travail. Le chauffeur peut aussi opter pour un écran partagé avec la fonction principale sur le bandeau du haut et deux informations annexes sur les blocs inférieurs (consommation, rendement...). Le petit écran numérique placé sous le compte-tours du tableau de bord est lui aussi mis à contribution pour certaines fonctions comme la programmation des séquences répétitives de bout de champ.

LES PLUS

LES MOINS

Placé à proximité de la main et explicite.

Ecran monochrome dominé par l'orange.

Retour à la liste des fiches

par Corinne Le Gall (publié le 29 janvier 2009)