«C'est lundi, les poules picorent par-ci par-là les mots du sol et quand maman ouvrira le gésier, elle lira le vocabulaire préféré de la basse-cour.» Cet extrait de «Instants fermiers», signé David Dumortier, un jeune auteur, donne le ton. Le catalogue des Editions de l'Arbre égraine ainsi le chant de talents peu connus. Mais ils retiennent l'oeil et l'oreille. Alors, tout naturellement, on vient pousser la porte de l'artisan qui leur donne corps. Et c'est comme un poème épique.

Jean Le Mauve entrouvre quelques pages de sa vie: l'éveil à la littérature, aux vers d'Antonio Machado, la rencontre capitale avec Jean Vodaine, imprimeur, qui lui apprendra les rudiments du métier de typographe.

En toile de fond, le terroir picard, les générations marquées par les guerres dont le chemin des Dames tout proche porte la mémoire. Et les animaux qui ont peuplé le «Bestiaire vivant», un des ouvrages écrits par Jean Le Mauve. Ses «Contes picards» ont été mis en scène par une troupe de théâtre et attendent une quatrième édition. «J'ai puisé dans les histoires que me racontait ma grand-mère, cherchant le sens de ce folklore populaire, dit-il évoquant des grands précurseurs de la littérature rurale, tels Emile Guillaumin, écrivant "La vie d'un simple" au XIXe siècle mais aussi Jean Robinet, auteur en captivité, de "Compagnons de labour". Parmi plus de 250 manuscrits reçus, il publie huit ouvrages par an. Il en a 300 à son actif dont 70 titres disponibles, parmi lequels cet étonnant précis du XVIe siècle à l'intention "Du chevrier" dû à Charles Estienne, éditeur à l'origine de la Maison rustique. A chaque parution, Jean Le Mauve alerte son réseau de quelque 700 particuliers, attentifs à ses sélections, ainsi que les bibliothèques.

Les Editions de l'Arbre sont partie prenante de nombreuses manifestations comme le "Village du livre", créé il y a huit ans à Merlieux. Avec Christine Brisset, sa compagne typote (1), Jean Le Mauve participe à beaucoup d'animations, notamment auprès des enfants. En témoigne le superbe recueil "Poem Encre" réalisé par cinq écoliers d'Aizy-Jouy. Une passion si forte qu'elle capte l'intérêt d'adolescents envoyés par la protection judiciaire de la jeunesse. Dans l'atelier de Christine et Jean, tous les métiers du livre sont réunis et palpables: des cases où sont rangées les lettres destinées aux presses dont la plus ancienne, à platine, fonctionne à pédale, et la machine à coudre... Puis il y a l'art de la mise en page qui transforme un texte en livre: on joue des noirs et blancs, des corps et des caractères, de l'italique et du romain. Une véritable interprétation que l'artisan imprimeur met au service des petits tirages. Et par le bouche-à-oreille, la région n'a plus de frontières.

_____

(1) Joli féminin de typographe.

Editions de l'Arbre, 7, rue d'Hameret, 02370 Aizy-Jouy. Tél : 03.23.54.77.85.

par Mireille Pinault (publié le 3 novembre 2000)