Il est toujours possible de se passer d’un site internet ou d’une page Facebook. Mais taper le nom de son exploitation ou son nom dans un moteur de recherche peut amener à des déconvenues. « Même si vous ne communiquez pas, il arrive que d’autres le fassent pour vous », note la communicante et agricultrice, Nadège Bellot des Minières. Alors autant se donner les moyens de maîtriser, dans la mesure du possible, ce volet...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !