Implanter des jachères apicoles, c'est améliorer le quotidien des abeilles quand les autres sources de nectar et de pollen se font rares. La récolte de miel y gagne un peu (+ 7 % observés en moyenne en 2006) et les apiculteursnotentunmeilleur état des colonies. C'est ce que résume le Réseau biodiversité pour les abeilles à partir du suivi de quarante-quatre jachères apicoles réparties sur le territoire. Couvrant de 4 à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !