Le constructeur japonais poursuit le développement de ses tracteurs Made in France avec l’arrivée de la série M7003, en remplacement des M7002. La grande évolution sur ce matériel est l’adoption d’un bloc-moteur conforme à la norme anti-pollution Stage 5. Cette solution maison à quatre cylindres couvre une plage de puissance de 130 à 170 ch et propose un boost supplémentaire de 5 à 20 ch. La dépollution est assurée par la combinaison d’une vanne EGR, d’un catalyseur SCR et d’un filtre à particules.

Deux transmissions

Comme sur les versions précédentes, le M7003 peut recevoir deux types de transmission au choix. Celle de série est une semi-powershift robotisée, avec trente vitesses en marche avant et quinze en marche arrière, et 54/27 avec les rampantes. Une variation continue à deux plages figure aussi au catalogue. Dans ce cas, la version s’appelle KVT.

Côté hydraulique, le plus petit modèle est alimenté par une pompe à centre ouvert de 80 l/min, tandis que les deux autres bénéficient d’une pompe à débit variable de 110 l/min.

Parmi les autres évolutions, on note la possibilité de changer l’affectation des distributeurs, y compris sur le levier en croix, et l’arrivée de la technologie TIM permettant à l’outil de prendre le contrôle du tracteur.