Le Mechron 2210 est le produit phare de Kioti. Cet engin, le seul modèle de SSV proposé par la marque coréenne, offre des performances correctes pour un prix de base inférieur à 14.000 euros.

Le Kioti Mechron 2210 en images et en vidéo.

FICHE TECHNIQUE

• Capacité de charge /traction : 725 kg/590 kg• Garde au sol : 30 cm• Volume de caisse : 406 l• Vitesse maximale : 38 km/h• Temps de parcours : 3'26"

Prix du modèle essayé : 16.620 € HT

Impression d'ensemble

Le Mechron se remarque par la taille de sa cabine. Et pour cause, puisque l'engin est homologué trois places.

Moteur et Transmission

Kioti utilise un moteur maison de 1.007 cm³ pour 22 ch. A l'usage, il manque un peu de tonus. L'aspiration d'air se situe entre la caisse et la cabine, à l'abri des impuretés.

Ce bloc est associé à un variateur avec une boîte à deux gammes. Les rapports se passent à l'arrêt via un levier au tableau de bord. Les gammes passent assez bien et on sait toujours quelle vitesse est enclenchée.

L'enclenchement du pont avant s'effectue par l'intermédiaire d'un levier avec tirette de sécurité, situé à droite du levier de vitesses. A gauche, on trouve un levier similaire pour le blocage de différentiel. Tous tombent bien sous la main. Leur actionnement se fait également à l'arrêt.

Châssis, suspensions et freins

Le Mechron repose sur un châssis échelle, sur lequel sont fixées des suspensions indépendantes. On retrouve des MacPherson à l'avant et une double triangulation à l'arrière. La compression du ressort est réglable en cinq positions.

Le Mechron utilise quatre freins secs à disques ventilés. Les durites sont de type aviation, gage de résistance. Le freinage est correct, mais on remarque la faiblesse du frein moteur.

Le frein à main est efficace. Sa commande, placée à gauche du chauffeur, est souvent confondue avec celle du bennage hydraulique.

Cabine

La cabine comporte un siège pour conducteur et une banquette pour deux passagers. Le siège est réglable et intègre une suspension mécanique.

La console est simple mais l'essentiel est là, sans superflu. Pare-brise et toit sont en option.

 

Caisse

La caisse est peu profonde et la forme de la cabine fait perdre du volume. Le bennage hydraulique de notre véhicule de test se révèle trop rapide. Sa commande possède une position flottante, qui s'engage trop facilement de façon involontaire.

Un cran de sécurité serait le bienvenu. Il est possible de démonter les prises push-pull du bennage pour utiliser la fonction hydraulique sur un outil. Un deuxième distributeur est disponible en option.

Entretien

Le démontage de la banquette donne accès au moteur. Là, la jauge d'huile est cachée sous une durite de refroidissement. Le filtre à air est peu accessible. Une grille amovible protège le radiateur.

L'accès à la batterie se fait en ôtant un cache en plastique sur le côté. Les faisceaux et fusibles sont bien accessibles.

Conduite

Le comportement mou du moteur rend difficile l'utilisation avec un gros chargement. Le Mechron se révèle toutefois un bon franchisseur.

Points fortsPoints faibles

• Trois places, dont un siège.

• Simplicité.

• Sol adhérent.

• Déconnexion des push-pull. 

• Entretien.

• Qualité de finition.

• Commande du bennage.

• Pas de protection inférieure.

Dossier réalisé par Henri Etignard, Sébastien Chopin, Corinne Le Gall Photos : Cédric Faimali/GFA (publié le 17 mai 2013)