Joskin complète sa gamme d’injecteurs à disques Solodisc avec le Solodisc XXL. Sa conception a été entièrement revue pour atteindre 8,25 m de largeur de travail. Deux autres largeurs de 6,75 et 7,50 m figurent aussi au catalogue. Les interlignes sont portées à 18,75 cm contre 21,5 cm sur les Solodisc classiques. Cette distance entre les éléments est mieux adaptée aux cultures semées comme le maïs. Les deux répartiteurs Scalper verticaux permettent de diminuer la longueur des tuyaux et de garder un débit constant. Les disques d’injection sont composés de métal et de caoutchouc nitrile. Leur poids (9,5 kg) a été divisé par deux par rapport au Solodisc. Leur grand diamètre de 400 mm permet de diviser la puissance de traction par deux. La profondeur de travail, réglée au moyen de vérins de relevage montés sur l’injecteur, varie de 1 à 6 cm. Les éléments d’injection sont fixés au châssis par un axe et peuvent pivoter de 20° (10° à gauche et à droite), ce qui autorise le travail dans les courbes. En option, les Solodisc peuvent recevoir des pincettes anti-gouttes hydrauliques qui bloquent la conduite d’injection grâce à un ressort de rappel. Afin de limiter le risque d’obturation, les nouveaux modèles disposent de goulottes faites sur mesure dans lesquelles viennent s’introduire les tuyaux souples. Parmi les autres options, on peut noter l’arrivée de la coupure de sections par GPS et la compensation transversale hydraulique.

Site :www.joskin.com