Notre tracteur, un John Deere 6250 R, est équipé d’une transmission à variation continue et du joystick multifonction qui n’a débarqué qu’en 2016. Le terminal est le Command Center 4, présenté il y a cinq ans. Le système iTec est proposé en option sur les 6R mais en standard à partir du 7R. Des solutions moins complètes sont également présentes sur des tracteurs plus petits ou moins haut de gamme.

Fonctions

Toutes les fonctions principales sont proposées dans l’iTec. En revanche, même si le guidage se pilote également depuis ce terminal, il n’est pas possible de l’intégrer dans une séquence. La prise de force n’est ici proposée qu’avec un déclenchement en fonction de la distance. Nous ne pouvons donc pas la coupler à la position des bras de relevage. Pour le pont avant et le blocage de différentiel, les modes automatiques sont activables dans les séquences. Certaines fonctions, comme la mémorisation du régime moteur, ne sont pas présentes sur tous les modèles.

Déclenchement des actions

Le déclenchement des séquences ne peut se faire qu’en fonction de la distance. Les valeurs enregistrées sont toujours prises par rapport au point de départ de la séquence et non par rapport à la fonction précédente. Aucun autre déclencheur n’est proposé.

Créer une séquence en roulant

Pour enregistrer une séquence en roulant, John Deere se différencie des autres marques. En effet, notre tracteur disposait du dispositif AutoLearn. Pour le faire fonctionner, nous commençons par activer l’iTec dans le terminal, puis nous débutons le travail. Lorsque le tracteur détecte que le même enchaînement d’opérations est réalisé au moins trois fois, une fenêtre apparaît pour nous proposer d’enregistrer cette manœuvre sous forme de séquence automatisée. Il est ensuite possible d’affecter cette séquence à l’un des quatre boutons dédiés à l’iTec et de la nommer. Cependant, si une séquence assez similaire est déjà enregistrée dans le dispositif iTec, il ne va pas suggérer un nouvel enregistrement pour la séquence que nous venons de faire. C’est un problème pour les outils assez simples, qui ne nécessitent que quelques fonctions.

Créer une séquence en statique

Pour accéder au réglage des séquences, encore faut-il savoir que le système se nomme iTec. En effet, nous arrivons au menu soit par un bouton présent en dessous de l’écran ou par la touche placée dans le menu Applications. Mais dans les deux cas, ils ne portent que la dénomination iTec. Difficile donc de les associer aux manœuvres automatisées. Une première page s’ouvre. Sur cette dernière, il va falloir activer iTec dans le menu avec une touche à deux positions, I et 0. Il faut alors sélectionner I. Avant de commencer, nous devons également nommer la séquence. Il faudra ensuite cliquer successivement sur Gestion des séquences, Enregistrer un programme, et enfin Ajouter étape pour arriver sur les différentes actions proposées et commencer à paramétrer notre séquence. Les fonctions ne sont pas regroupées par catégorie mais il y a quand même des sous-menus pour déterminer les actions à réaliser. Dès que nous choisissons une action, une fenêtre s’ouvre automatiquement pour enregistrer la distance avant le déclenchement. Les réglages des différents distributeurs ou du relevage que nous avons paramétrés au préalable sont pris en compte lorsqu’ils sont intégrés à une fonction. Nous pouvons ensuite les modifier en allant dans les menus appropriés de gestion du tracteur, mais pas directement dans l’iTec.

Corriger

Les séquences peuvent être assez facilement modifiées, y compris celles réalisées avec le dispositif AutoLearn. La séquence se présente sous forme de tableau regroupant les caractéristiques de chaque étape. Il suffit de cliquer sur l’une des fonctions ou des valeurs pour les modifier. Attention, en changeant la distance de déclenchement d’une action, vu que cette dernière est prise depuis le point démarrage de la séquence, on risque de modifier l’ordre des actions.

Archiver une séquence

Pour enregistrer une séquence, nous devons d’abord aller dans le gestionnaire d’équipements pour créer le profil complet de l’outil et les différents réglages du tracteur. Nous appellerons ensuite le fichier du nom de notre outil. Ce fichier va contenir les séquences iTec dédiées à ce matériel. Nous pouvons en enregistrer jusqu’à quatre par outil.

Lire une séquence

Les séquences sont automatiquement sélectionnées lorsque nous choisissons notre outil dans le terminal. Nous activons la lecture d’une séquence avec les boutons numérotés de 1 à 4, pour les quatre séquences enregistrables. Ils figurent en bonne place sur l’accoudoir, mais rien ne fait référence aux manœuvres ou à l’iTec.

Notre modèle était également équipé du levier multifonction Command Pro (en option uniquement pour les tracteurs avec une boîte AutoPowr). Les boutons de ce dernier sont entièrement paramétrables. Nous pouvons ainsi programmer l’activation­ d’une séquence depuis l’un des boutons situés sur le joystick. L’avantage de cette solution est de pouvoir activer deux séquences au même endroit si nous programmons les commandes sur les touches à bascule. Nous pouvons également placer l’activation de l’autoguidage juste à côté, sachant que ce dernier n’est pas disponible dans les séquences. Sur le terminal, nous pouvons choisir l’emplacement et la taille de l’item des séquences de bout de champ grâce à l’affichage entièrement paramétrable.

Sécurité

Comme le déclenchement des actions dans les séquences ne peut se faire qu’en fonction de la distance, dès que nous arrêtons le tracteur, la séquence est suspendue. De plus, pour être utilisée dans une séquence, une fonction doit être impérativement affectée sur une commande du tracteur.

Particularités

Notre tracteur était aussi équipé du système iTec Pro. Ce dernier, couplé au système d’autoguidage, réalise des manœuvres et des demi-tours complètement automatisés. Nous avons testé cette solution. Simple à programmer, elle fonctionne bien. C’est d’ailleurs la seule possibilité pour intégrer le guidage à la séquence automatisée.

Notre conclusion

Même s’il est nécessaire de connaître son nom et de savoir comment débuter l’enregistrement, l’iTec reste relativement simple à utiliser et propose la plupart des fonctions principales. Il ne dispose cependant que du déclenchement des actions en fonction de la distance parcourue. De plus, nous ne pouvons pas programmer l’autoguidage. Le système AutoLearn est une bonne solution, bien faite mais pas infaillible.

Notre tracteur était équipé du joystick CommandPro. Nous avons pu commander les manœuvres depuis ce dernier.
Un peu fastidieux à programmer de A à Z, le système iTec est assez complet et ergonomique lors de son utilisation. © Photos : p. peeters
Depuis l’accoudoir, nous pouvons activer quatre fonctions différentes avec des touches bien placées. Il faut cependant savoir qu’elles activent les manœuvres.
Le menu dédié aux manœuvres se nomme iTec. Il se situe dans la partie Applications.
Avant de programmer une séquence, il faut activer l’iTec et fournir plusieurs informations.