Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier 2. JCB TM220 Tout en souplesse

réservé aux abonnés

 - -->
Sécurité. L’accès se fait uniquement par le côté droit de la chargeuse. Il est sécurisé par deux marchepieds et des poignées. La plate-forme à plancher plat est à 1,09 m du sol.

La TM est confortable et facile à prendre en main. Face à ses rivales, elle pèche en capacité de levage. Sa cabine est bien agencée. Le joystick est simple et efficace.

La TM se base sur l’expérience des chargeuses Compact JCB série 409 utilisées en BTP. La TM hérite de la partie arrière, du moteur et de la transmission de la 409. Cette petite chargeuse est précise en hydraulique et maniable via le poste de conduite.

Flèche et hydraulique

La TM est la chargeuse dotée de la capacité la plus faible du test. Annoncée à 2,2 t par le constructeur, elle offre des capacités supérieures au passage aux bancs de mesures. La JCB est une chargeuse stable grâce à son centre de gravité proche du sol. En témoigne sa capacité de levage lorsque le châssis est braqué à fond. Elle est de 2 590 kg roues braquées, contre 2 700 kg lorsque les roues sont droites. Le vérin de sortie du bras télescopique est monté en partie supérieur de la flèche, à l’extérieur.

Le parallélogramme avec les fourches à palettes est précis. Il l’est beaucoup moins avec le godet. Il varie de - 4,5 degrés.

Le débit hydraulique est fourni par une pompe Parker de 86 l/min. Le circuit hydraulique à signal de charge (LS) est doté de distributeurs proportionnels « flow sharing ». Ils permettent de réaliser plusieurs fonctions en même temps. Le débit mesuré sur la troisième fonction est de 79 l/min. Concernant les temps de cycles, la TM a la particularité d’être plus rapide en montée (4,4 sec.) qu’à la descente de flèche (6,1 sec.), et ce au régime maximal.

Pour le confort du chauffeur, la suspension bénéficie de 3 positions : off/manuelle/auto. Cette dernière s’active au-delà de 6 km/h, conservant ainsi la précision pour les travaux à faible allure. Un accumulateur est réservé pour le gros fût du vérin (montée) et un second, pour le petit fût.

Moteur et transmission

JCB s’associe à l’américain Kolher pour la motorisation de sa chargeuse TM220. Ce 4 cylindres de 2,5 l développe 74 ch. Il répond à la norme tier 4i grâce à un Doc et une vanne EGR. Le bloc est monté en position transversale. Il entraîne une transmission hydrostatique Bosch Rexorth. Elle est dotée de deux vitesses, une pour le travail et l’autre pour la route. La vitesse maximale relevée est de 35 km/h. La poussée maximale, mesurée au dynamomètre, est de 4,95 t. Pour le suivi du sol, l’oscillation est au centre de la machine, tout comme l’articulation pour la direction. Là où passe l’avant, l’arrière suit. Les deux essieux sont donc fixes. Les ponts « Spicer » sont signés du spécialiste Dana. De série, JCB l’équipe d’un blocage à l’avant commandé au joystick. Le constructeur propose également un montage avec un blocage de différentiel de 45 % à l’avant et 25 % à l’arrière.

Conduite/manutention

Pour démarrer la TM, le frein à main doit être serré et l’inverseur, situé au joystick, positionné au neutre. Sinon, impossible de démarrer le moteur. La conduite est très simple avec la TM. Nous sommes confortablement installés, un pied sur l’accélérateur, à droite de la colonne de direction, et l’autre à gauche, sur le frein. Cette dernière fait office de pédale d’approche pour la manutention. Le joystick tombe sous la main, dommage que l’accoudoir soit fixe. En outre, il est indépendant du réglage du siège. Au joystick, le pouce est libre pour la manutention, tandis que l’index gère le sens de marche : simple et efficace. Pour bénéficier de toute la puissance hydraulique, il ne faut pas hésiter à enfoncer le pied droit. Pour gagner en motricité en conditions difficiles, un bouton commandé au pouce via le joystick active le blocage de différentiel sur le pont avant (100 % bloqué). Il est très utile en condition humide ou lors du curage d’une stabulation. La visibilité générale est bonne. Le capot arrière est plongeant, ce qui nous rassure lors des manœuvres dans le bâtiment. Pour utiliser un entraînement hydraulique, JCB équipe la TM de deux prises auxiliaires. Les débits sont paramétrables depuis le poste de conduite de 10 à 100 %, avec une information au tableau de bord. Les informations sont précises, même pour un novice, rendant la prise en main de la TM rapide.

Fiche technique

    Moteur : 74 ch

    Hauteur de levage maximale : 4,78 m

    Capacité de levage maximale : 2 590 kg

    Capacité braqué à fond : 2 590 kg

    Capacité de traction : 4,95 t

    Consommation à performance équivalente : 11,5 l/h

Un accès uniquement par la droite

La cabine de la TM dispose d’une structure à 5 montants. L’accès s’effectue uniquement par le côté droit. À l’intérieur, l’habitacle est profond. Il sera apprécié des personnes de grande taille. Le chauffeur prend place sur un siège à suspension mécanique. Les commandes sont principalement regroupées à la droite du chauffeur, sur la console et dans le plafonnier. Quant au tableau de bord, il est loin derrière le volant mais très lisible. Un écran digital apporte des informations sur la transmission, le régime moteur et les fonctions hydrauliques (Aux. 1 et Aux. 2). Côté confort, à 1 500 tr/min, les nuisances sonores s’élèvent à 65 dB, soit l’une des cabines les plus silencieuses du test. Elle peut accueillir un passager. En réalité, le siège est un grand rangement dont le couvercle est recouvert d’une mousse. En cas de surcharge de l’outil, le montant droit accueille la sécurité EN 15000. Elle est héritée des chargeurs télescopiques.

Le récap
Les points positifs
  • Conduite souple

  • Précision des commandes hydrauliques

  • inverseur au joystick

Les points négatifs
  • Capacité de levage dans les tours moteur

  • Consommation la plus élevée

  • Pas de porte à droite

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !