L’ordinateur de bord du JCB Fastrac 4220 n’étant pas Isobus, c’est le terminal Trimble TMX-2050 utilisé pour le guidage qui gère ses fonctions. Il prend en charge les fonctions UT, TC-BAS, TC-SC, TC-Geo et AUX-N. Nous avons réussi a contrôler toutes les machines avec cette solution et à travailler avec les cartes de préconisation­.

Le terminal

Le Trimble TMX-2050 est similaire à une tablette et son interface utilisateur est basée sur Android. Au démarrage, le chauffeur a le choix entre le menu consacré au guidage et celui de l’Isobus. Les fonctions simples se contrôlent facilement et rapidement. L’affichage des commandes de l’outil et de ses réglages est généralement clair. Pour utiliser des fonctions telles que TC-BAS (contrôleur de tâches) et TC-SC (coupure de sections), il faut confirmer le profil de l’outil à l’aide de l’application Precision IQ. Cela nécessite un nombre de clics relativement élevé mais la navigation est intuitive. Pour mémoriser le travail dans le contrôleur de tâches, par exemple pour la traçabilité, il faut présélectionner l’intrant (par exemple le type d’engrais) et le type de travail (épandage) avant de débuter le chantier.

Une page de présentation affiche tous les éléments pertinents dans des fenêtres distinctes. Nous avons aimé cette solution car il est possible de voir en un clin d’œil quelle machine est connectée, la parcelle de travail et la tâche active. La carte est en arrière-plan et le masque de fonctionnement est superposé dessus. En un clic, ce masque peut être agrandi pour effectuer divers réglages.

Les commandes

C’est le point faible du système : le joystick­ JCB ne peut pas être utilisé pour piloter les fonctions Isobus. Nous avons donc connecté un joystick externe car il n’est pas du tout pratique de piloter les fonctions à partir du seul terminal.

La gestion des sections

Le terminal Trimble peut gérer jusqu’à 256 sections, ce qui est suffisant pour notre pulvérisateur à 54 sections. La rampe s’affiche clairement dans le terminal, sur la carte. Comme elle prend beaucoup de place, elle peut être masquée. Pour afficher les diverses zones de la carte de préconisation, Trimble utilise de nombreuses nuances de bleu. Cela rend la visualisation un peu confuse. Nous avons aussi trouvé que la carte de couverture était assez trompeuse puisque les zones blanches sont hachurées en blanc après le passage. Toutefois, nous avons apprécié la légende dans le menu de la carte ainsi que la représentation des quantités ciblées et réelles dans une petite fenêtre. Nous n’avons pu travailler qu’avec des cartes au format Shape, notre terminal ne prenant pas en charge les fichiers IsoXML.

Sur la carte de modulation, les différentes doses sont affichées dans des nuances de bleu. © Top Agrar