Michel Barnier, ministre de l'agriculture: Dès ma nomination, l'installation a été la priorité budgétaire et politique du ministère. Il faut que des jeunes aient envie et puissent prendre le relais. C'est la première clef d'une agriculture durable.

En 2008, 350 millions d'euros ont été mobilisés dans le budget national et à travers les fonds européens consacrés à l'installation. On a voulu rénover le parcours à l'installation pour rendre plus de jeunes éligibles au dispositif d'aides. Ce parcours, mis en place le 1er janvier 2009, a été expérimenté dans cinq départements. Ce n'est pas une course au nombre.

L'objectif est que les jeunes qui empruntent ce parcours soient bien formés techniquement, sur le plan de l'agronomie, et en matière de gestion. Le métier d'agriculteur est un métier moderne au coeur de l'économie réelle. Je dis aux lycéens et aux étudiants qui sont dans l'enseignement agricole qu'ils sont dans un vrai secteur d'avenir.

Propos recueillis par A.D., Y.H. et E.M. (publié le 23 janvier 2009)