Philippe et Suzanne Vermandere ont été parmi les premiers apiculteurs en France à tirer la sonnette d'alarme concernant les dépopulations de ruches qu'ils observaient au moment de la floraison du tournesol. Installés depuis 1980 à Le Langon (Vendée), ils exploitent 600 ruches réparties dans un rayon de 25 km autour du siège de l'exploitation et vendent la totalité de leur production en gros à une coopérative, France...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !