«Il est conseillé de conclure un bail écrit mais, attention, pour les baux de plus de douze ans, leur signature devant notaire est obligatoire. Pour ceux inférieurs à cette durée, un simple enregistrement­ de 25 euros auprès des services des impôts les sécurise », déclare maître Caroline Varlet-Angove, avocate au barreau de Paris, spécialiste en droit rural.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !