Les traitements dans les parcelles en courbe manquent de régularité. Pour les constructeurs, il s’agit de corriger la difficulté classique de la surdose à l’intérieur de la courbe et la sous-dose à l’extérieur. Plus les rampes sont larges, plus le problème s’accentue et l’écart entre la dose souhaitée et celle effectivement épandue peut dépasser 300 %.

Damman a proposé une solution dès 2013. Le constructeur est en effet parti du constat que, dans les courbes, la vitesse réelle entre les deux extrémités de rampe n’est pas la même, ce qui fausse le débit réel de chaque buse. Le système électronique détermine donc la position de chaque tronçon de la rampe, pour commander un dispositif de changement automatique de buses afin de maintenir un débit identique pour chaque tronçon.

Jusqu’à quatre buses différentes

De son côté, AmaSelect CurveControl d’Amazone détermine, par des capteurs, le rayon de courbure et assure, par un changement automatique de buse sur la rampe, des taux d’application nettement plus homogènes dans le virage.

Pour adapter la dose appliquée, le dispositif a la possibilité de sélectionner quatre buses différentes ou des combinaisons de buses. En fonction des buses en place, AmaSelect CurveControl bénéficie ainsi d’une grande plage de variation du débit appliqué et optimise l’application en virage.

Faire varier les temps d’ouverture

Récemment, Kuhn a lancé la fonctionnalité Turn Compensation, qui utilise la technologie PWM pour piloter un temps d’ouverture différent entre l’intérieur et l’extérieur de la rampe.

Il est ainsi possible d’obtenir un taux d’ouverture de 60 % au centre de la rampe, 90 % à l’extérieur du virage et seulement 30 % sur l’extrémité située à l’intérieur de la courbe, habituellement touchée par le surdosage.

Cette solution s’intègre dans le système de pulvérisation AutoSpray, basée sur les buses PWM.

Kuhn corrige l’effet des courbes en modifiant le taux d’ouverture des buses PWM. © Kuhn