«Mettre du lien dans ce que je fais », voilà ce qui a poussé Benoît Le Fouler à entreprendre une formation en bac pro au lycée agricole Saint-Yves à Gourin, dans le Morbihan. En effet, le jeune homme compte déjà cinq années d’études dans les sciences et a travaillé plus particulièrement sur la concentration atmosphérique de méthane. Une problématique que ce fils d’éleveur bovin connaît bien.

Appréhender le rythme

« Je me suis lancé dans l’apprentissage pour apprendre les bases, même si j’ai passé mon enfance sur la ferme, souligne Benoît. Cette année de formation me permet d’appréhender le rythme de travail et les efforts mentaux et physiques du métier. »

Dans la semaine, Benoît alterne les cours au lycée agricole, où la moyenne d’âge de ses camarades tourne autour de 17 ans, et les travaux avec les quatre associés du Gaec laitier qui l’accueille pour l’année. « Ils ont bénéficié des aides à l’apprentissage. Sans elles, ils n'auraient sans doute pas pu m’accueillir », explique-t-il. À la ferme, il s’attelle à l’ensemble des tâches.

« Après mon apprentissage, j’aimerais découvrir d’autres exploitations, confie Benoît. Peut-être aller à l’étranger et apprendre de nouvelles techniques, notamment sur la transformation, avant de m’installer. »

A.G.