L’amphithéâtre du lycée de Brioude-Bonnefont a fait salle comble le 7 février. Deux cent cinquante personnes intéressées par le bien-être animal et de l’éleveur y étaient réunies. « Ces soirées s’adressent à tous les publics afin d’engager un dialogue posé et constructif, explique Paule Dupin, proviseure de l’établissement. En janvier 2018, le thème abordé était le lait bio, en février 2018, celui de l’avenir des systèmes de production de la Haute-Loire au XXIe siècle, avec la présence de l’agronome Jacques Caplat. »

De nombreuses questions

Pour intervenir sur le thème du bien-être animal et de l’éleveur, les organisateurs ont invité des représentants d’Interbev, dont Bruno Dufayet, éleveur et président de la commission « Enjeux sociétaux ». Pour leur part, « les élèves se sont investis. Ceux du Centre de formation agricole ont lu un poème qu’ils ont écrit sur le métier d’agriculteur. La classe de BTS "productions animales" a présenté les résultats d’une enquête conduite au Sommet de l’élevage sur la perception du bien-être animal par les éleveurs », expliquent Marie-Claire Gaudriault, Claude Chambon, Laurence Amand, Frédérique Prulhière et Delphine Aoustin-Gilbert, enseignants, encadrant la préparation de ces rencontres.

Pour Marie-Claire Gaudriault, référente régionale en agroécologie, « ce thème intéresse les élèves de la seconde à la licence, les éleveurs, les élus locaux et le grand public. Des réponses claires et précises ont été apportées aux nombreuses questions de la salle. Nous assumons notre rôle dans l’animation du territoire. »

Monique Roque-Marmeys