«Aujourd’hui 82 % des 5,7 millions de porcs produits par les adhérents sont en “Porc bien-être”, c’est-à-dire non castrés », assure Édouard Marcault, responsable du service économique du groupement de producteurs de la Cooperl. Au sein de la coopérative, le projet de produire des mâles entiers remonte à 2012. « Après plus d’un an de recherches, la mise en essai...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !