« L’abattoir, c’est notre outil ! Nous devons continuer à nous impliquer dans son fonctionnement », affirme Sandrine Campillo, éleveuse de vaches allaitantes et cogérante de l’établissement de Quillan. Durant l’été 2019, les services vétérinaires ont relevé une série de petits dysfonctionnements dans les procédures administratives. Le 13 septembre, le préfet a annoncé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

La qualité des animaux est impactée par la sécheresse

Le renforcement de la consommation nationale permet une bonne tenue du niveau d’activité des abattoirs. En revanche, un accroissement des stocks dans les abattoirs est observé, notamment dans le minerai maigre (vaches P1 et P2) en conséquence de la sécheresse.