Ils sont nombreux à relever le défi de la création du cueilleur ultime, capable de s’émanciper de toute contrainte d’inter-rang. Geringhoff a d’ailleurs fait sensation en présentant, en 2013, son Freedom (liberté en anglais). Comme son nom l’indique, cette tête de récolte était libre de s’attaquer à des espacements de semis de maïs inédits. Ce cueilleur serait même en capacité...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !