Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier « La génétique, un levier à ne pas négliger face aux sécheresses »

réservé aux abonnés

 - -->
Les vaches de Yann Bouteloup rentrent en bâtiment juste après le vêlage, entre mi-octobre et début novembre. Leur ration se compose d’enrubannage d’herbe et de foin à parts égales, d’un kilo de triticale et de 500 g de concentrés. © Jérôme Chabanne

Installé au cœur du bocage bourbonnais dans l’Allier, Yann Bouteloup prête une attention particulière aux orientations génétiques de son troupeau d’aubracs, en réponse au climat de plus en plus rude.

Votre analyse du marché - Bovins maigres

Les prix des mâles lourds restent malmenés

L’absence de visibilité sur le marché du jeune bovin pousse les engraisseurs italiens à limiter les rentrées d’animaux lourds pour des sorties prévues au début de l’été. Cela pèse sur le marché des broutards mâles de plus de 400 kg. En revanche, les échanges sont plus réguliers dans les mâles plus légers. S’agissant des femelles, le commerce semble plus équilibré dans les bonnes charolaises ou limousines vaccinées.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

INDEX ACTA BIOCONTRÔLE 2019

36€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Disponible

AJOUTER AU PANIER