Case-IH : commandes intuitives

Le CVX peut enregistrer deux séquences comprenant les commandes de relevage et les quatre distributeurs. Si la prise de force ne fait pas partie des commandes mémorisables directement. La programmation est simple et intuitive. Elle peut être réalisée sans recourir au manuel. Le chauffeur sélectionne la fonction enregistrer sur un interrupteur situé sur la console de droite. Il effectue ensuite sa séquence puis bascule l'interrupteur sur lecture. Lorsqu'il arrive en bout de champ, il appuie sur le bouton « séquence répétitive » du joystick et la séquence est exécutée.

Deutz-Fahr : déclenchement manuel

Contrairement aux autres tracteurs, le système de gestion du Deutz-Fahr est exclusivement manuel ce qui signifie que le chauffeur doit déclencher chaque étape de la séquence en poussant le levier sur le côté. La programmation est simple et peut s'effectuer à l'arrêt. L'opérateur appuie sur un bouton situé sous l'accoudoir puis enregistre sa séquence. Il déclenche ensuite chaque opération en inclinant le joystick. Il peut suivre l'évolution de la séquence sur le tableau de bord : elle est représentée en pictogrammes et l'opération suivante est soulignée.

Fendt : programmation sur le terminal

La gestion des tâches répétitives est programmée sur le terminal Vario. Le chauffeur sélectionne un fichier vide et choisi les touches du joystick qui lui conviennent pour exécuter cette séquence. Il effectue ensuite sa succession d'opération et enregistre son fichier. Il est possible de nommer les fichiers et de réutiliser toujours les mêmes séquences, par exemple pour le semis ou le labour. Il faudra cependant penser à utiliser les mêmes branchements de distributeurs.

John Deere : simplicité

Le système Deere à l'avantage et l'inconvénient de sa simplicité. Le chauffeur sélectionne la séquence 1 ou 2 puis la fonction d'enregistrement sur un bouton mal identifié. Il exécute ensuite les opérations en roulant. Pour déclencher la prochaine séquence, il lui suffit ensuite de basculer l'interrupteur en position 1 ou 2. L'inconvénient, c'est que la séquence n'apparaît nulle part, le chauffeur ne sait donc pas quelle opération a déjà été effectuée. Le recours au manuel est indispensable pour les distributeurs. En effet, ils ne peuvent entrer dans la séquence qu'après la programmation d'une temporisation. Les séquences ne sont conservées en mémoire après l'arrêt du tracteur.

Massey Ferguson: une seule fonction

Le 7490 n'est pas équipé d'un système de gestion des tâches répétitives à proprement parler. Toutefois, il est possible de coupler l'embrayage de la prise de force avec le relevage.

Téléchargez le Tableau relatif aux possibilités et modalités de programmation des systèmes de gestion des tâches répétitives (25.07 Ko).

Lire les articles suivants:

- Plus de cinquante critères évalués

- Case IH CVX 1190 : classique avec une conduite simple

- Deutz-Fahr Agrotron TTV 1160 : intuitif et confortable

- Fendt 817 Vario TMS : il peut tout faire

- John Deere 6920 Autopowr : prise en main instantanée

- Massey Ferguson 7490 : une autre gestion de la boîte Vario

- Cinq solutions pour gérer les fourrières

Essais et dossier réalisés par Corinne Le Gall – Photos: Ralf Heil (paru le 7 janvier 2005)