Le terminal AFS 700 Pro prend en charge les fonctions UT, TC-BAS, TC-SC, AUX-N, TECU ainsi qu’ISB. Nous avons testé l’ensemble de ces solutions et contasté qu’elles fonctionnent correctement.

Le terminal

L’AFS propose un menu distinct pour toutes les fonctions qui s’y rapportent. Nous avons rencontré quelques difficultés pour diviser l’affichage entre la carte GPS et le panneau de commande de la machine. Il est possible de gérer les fonctions sur des pages séparées et basculer entre les vues. Cela suffit pour les outils avec peu de fonctions comme l’autochargeuse. Pour surveiller la carte et contrôler la machine en même temps avec des outils complexes, nous vous conseillons d’investir dans un second terminal. L’affichage de l’écran de commande de l’outil est de bonne facture et il ne manque aucune information.

Les commandes

Le joystick offre cinq boutons qui peuvent être attribués aux fonctions Isobus. Le levier en croix hydraulique propose trois boutons supplémentaires, ce qui porte à huit le nombre de commandes Isobus disponibles. C’est suffisant pour l’autochargeuse mais pour piloter le pulvérisateur, il faudra investir dans un joystick­ compatible AUX-N. Selon Case IH, les quatre palettes « bout des doigts » peuvent être converties en commandes Isobus mais nous n’avons pas réussi à les faire fonctionner. L’affectation des fonctions Isobus sur les divers boutons s’effectue simplement, grâce à des schémas explicites. Il ne faut toutefois pas oublier d’enregistrer chaque nouvelle affectation, sous peine de perdre tout le travail. Nous avons apprécié la fonction d’apprentissage qui permet d’attribuer les fonctions directement en appuyant sur la commande souhaitée.

La gestion des sections

L’AFS 700 peut gérer un maximum de 48 sections. Comme notre pulvérisateur en possède 54, le système a combiné les buses en 32 sections. Il n’est donc pas possible de faire de la modulation buse à buse. La barre d’état des sections est affichée sur l’écran mais ce dernier ne parvient pas à afficher les 32 tronçons en même temps. Lors de leur utilisation, les sections individuelles s’allument en vert, sinon elles sont en bleu.

Pour la modulation, le terminal n’affiche malheureusement pas la carte de préconisation avec les différentes zones sur la carte de guidage pendant le travail. Seule la zone modifiée apparaît, dans une couleur uniforme.

L’importation des données fonctionne bien mais le terminal doit redémarrer pour prendre en compte automatiquement le contenu de la clé USB. La régulation de la quantité épandue a parfaitement fonctionné avec la pulvérisation. Mais nous avons eu des problèmes avec la gestion de dose de l’épandeur.

L’écran de contrôle de l’outil se rapproche de l’affichage obtenu sur le boîtier d’origine. © Top Agrar