Cette solution de guidage, basée sur le terminal AFS, est commune à Case IH et New Holland.

Intégration

Le contrôleur de navigation, avec gyroscope intégré, est monté derrière le siège passager, sous un couvercle. Le module GSM est situé sous les panneaux, derrière le conducteur. L’antenne cellulaire externe peut être placée librement grâce à un aimant.

Fonctions

L’autoguidage offre différents choix : droite A-B, courbe, spirale, champ (fourrière) et Multi. Le mode courbe correspond aux contours de la parcelle tandis que Multi est le contour adaptatif. Avec la fonction champ, il est possible d’enregistrer les fourrières.

Pour créer des angles dans les parcelles en pointe, il faut faire une pause au niveau du coin, changer de direction et revenir à nouveau dans la pointe. Ensuite, il faut recommencer l’enregistrement. Cette procédure est un peu lourde par rapport à une fonction A + angle chez les concurrents.

Les passages à l’intérieur de la parcelle et sur les fourrières peuvent être générés automatiquement à partir des contours du champ. Ceux-ci sont ensuite modifiés directement sur l’écran tactile. Malheureusement, la procédure n’est pas du tout intuitive. La représentation de l’ensemble sur l’écran fait appel à des graphiques d’ancienne génération.

Utilisation

L’autoguidage est activé avec un interrupteur placé sur la console de droite. Il s’engage par la suite avec le bouton sur la palette ICP de l’accoudoir ou directement sur l’écran, au choix de l’utilisateur. L’autoguidage requiert une vitesse minimale de 0,5 km/h. La vitesse maximale tolérée est de 29 km/h. Lorsque celle-ci dépasse 29 km/h, un bip retentit en cabine puis l’autoguidage se désengage et le tracteur quitte son tracé.

Tracer
une ligne A-B

On sélectionne le menu « fonctionnement » et on navigue dans les écrans jusqu’au guidage. Il est indispensable de s’assurer, après cela, qu’il y a bien un champ pré-enregistré. En haut, dans le type de ligne, on sélectionne droite A-B. Une icône « point A » apparaît juste à côté de ce menu déroulant. On marque le point A en cliquant dessus, on commence à rouler et on valide le point B quand on le souhaite. Cette droite A-B devient alors la ligne de référence. Il faut, enfin, activer le bouton « auto » en bas de l’écran pour que le tracteur suive cette ligne.

Fonctions
supplémentaires

Le terminal télécharge rapidement toutes les données compatibles fournies à partir d’une clé USB. Nous avons ainsi importé avec succès une ligne A-B.

L’activation du guidage se fait avec le bouton «auto » placé au centre de la palette, au niveau de la cabine sur le dessin du tracteur.