Difficile de transmettre le témoin après trentre ans passés à développer son entreprise. Bien que retraité depuis peu, Patrick Perard, créateur de la société éponyme, est régulièrement présent dans les locaux de la PME. L’aventure du céréalier commence à la fin des années quatre-vingt, installé près de Verdun, dans la Meuse, il conçoit quelques machines dans la cour de ferme. Très rapidement, la rallonge à colza et le porte-coupe rencontrent le succès. « Actuellement, nos deux produits phares sont le transbordeur et l’épandeur, déclare Guillaume Perard, l’un des trois fils de Patrick. Aussi, l’arrivée des coupes avec tablier avancé et l’arrêt du partenariat avec Claas pour les chariots de coupe a bouleversé notre production. »

Changement de dimension

Perard s’était déjà tourné vers des engins plus conséquents quelques années auparavant avec le développement des transbordeurs. Presque communs à présent, ils l’étaient beaucoup moins dans l’Hexagone au début des années 2000. L’Interbenne, mise au point en interne, a connu de nombreuses améliorations et restylages au fil du temps, mais son principe reste inchangé : une vis de vidange qui décharge dans n’importe quelle position. Cette solution a révolutionné la société. « Nous sommes passés du statut de fabricant de petits équipements à celui de constructeur de grosses machines », souligne Guillaume. Cette fonction s’est renforcée avec la présentation d’une gamme d’épandeurs à fumier en 2007. En outre, l’arrivée de ce produit coïncide avec le rachat de la firme Rock.

Un cap est également franchi cette même année lorsque la production déménage en périphérie de Verdun. Jusque-là, les engins étaient construits dans les bâtiments de la ferme familiale.

Compétences en interne

Avec une usine bien pensée et entièrement équipée, Perard évite de faire appel aux sous-traitants. Les pièces les plus complexes, tels que les vis sans fin ou les hérissons d’épandeurs, sont fabriquées en interne. « Nous possédons notamment une rouleuse pour la réalisation des différents tubes, ou encore une équilibreuse, indispensable à la fabrication des hérissons d’épandeur. » L’un des derniers investissements de la PME est une machine à découpe plasma, qui offre à la société encore plus d’autonomie.

Perard propose ainsi l’une des plus larges gammes de transbordeurs en France. L’Interbenne a été rejoint en 2010 par le X-Flow, une machine à fond conique, plus petite et plus accessible. Le spécialiste a également décliné son savoir-faire avec le Trans eXpress : un appareil à poste fixe pour charger les camions, qui reçoit les bennes et transvase. Il est autonome ou entraîné par un tracteur.