Très peu répandue dans l’hexagone, cette technique offre pourtant des avantages. Avec ce chariot, il est possible d’utiliser un distributeur à engrais porté de grande capacité, sans avoir besoin de la force de relevage en adéquation et donc être en mesure d’employer un tracteur plus petit et moins lourd. Ainsi, un distributeur d’une capacité de 4 à 5 tonnes peut être entraîné par un tracteur d’une centaine de chevaux. Il en résulte un impact au sol moindre, car le tracteur est plus petit, et le poids sur les roues arrière du véhicule est plus faible.

Une technique simple

Techniquement, la remorque se compose d’une flèche reliée à un essieu, avec un châssis construit en V. Dessus, elle dispose d’un attelage trois points et d’un système pour brancher la prise de force du distributeur d’engrais. Parmi les variantes rencontrées, cette solution peut détenir une passerelle accompagnée d’une échelle à l’avant de l’appareil. Elle facilitera les opérations de chargement, en big bags notamment. Le châssis peut aussi se doter d’un essieu boggie.

En France, le constructeur marnais Perrein proposait une solution avec son Sherpa, mais cette machine n’est plus au catalogue.

Pour trouver d’autres constructeurs, il faut se tourner vers l’étranger. L’entreprise Rauch présente un système avec le châssis FGS, qui autorise un poids de 3 000 kg. Outre-Atlantique, Kuhn a conçu l’Axis Cart. Bogballe, ainsi que Kverneland disposent également d’une remorque de ce type dans leur catalogue. En Italie, la marque Eurospand possède plusieurs remorques, qui peuvent accueillir de 1 500 à 4 000 kg. La marque irlandaise Meredith propose une solution haut de gamme et de grande capacité. Capable d’accueillir jusqu’à 6 t pour les plus gros modèles, la remorque est composée de deux essieux, dont le second est suiveur, d’une passerelle à l’avant et d’un éclairage à Led.