Les personnes mineures peuvent travailler au sein d’une exploitation agricole mais à des conditions bien particulières. Si le jeune a entre 14 et 16 ans, son temps de travail quotidien maximum­ est de 7 heures, et de 8 heures s’il a entre 16 et 18 ans.

Après quatre heures et demie de travail réalisé, le jeune a le droit à une pause de 30 minutes. Il est impératif de lui octroyer un temps de repos quotidien de 12 heures s’il a entre 16 et 18 ans, et de 14 heures s’il a moins de 16 ans.

La durée hebdomadaire du travail ne peut pas être supérieure à 32 heures pour les mineurs de 14 ans, et à 35 heures pour ceux qui ont entre 15 et 18 ans.

Deux jours de repos

L’inspection du travail peut autoriser à titre exceptionnel que le jeune effectue 5 heures supplémentaires. Il doit dans tous les cas bénéficier de deux jours de repos consécutifs par semaine.

Le travail de nuit, de 20 heures à 6 heures pour les personnes de moins de 16 ans, et de 22 heures à 6 heures pour celles qui ont entre 16 et 18 ans, est formellement interdit. Il en est de même pour le travail les jours fériés.

Le code du travail prévoit, par ailleurs, la liste des travaux réglementés et interdits aux mineurs. À titre d’exemple, ils ne peuvent pas réaliser des travaux en hauteur portant sur les arbres et autres essences. Les jeunes de moins de 16 ans n’ont le droit d’effectuer que des travaux légers pour ne pas porter atteinte à leur santé et à leur développement. Il est également interdit de laisser ceux de 16 ou 17 ans porter, traîner ou pousser des charges de plus de 20 kg pour les garçons et de plus de 10 kg pour filles. S’ils sont autorisés à conduire des matériels agricoles sous conditions (lire en p. 45), ces derniers doivent être munis d’un dispositif de protection contre le renversement.