Le projet Terres d’échanges (1), lancé à l’automne 2019, a pour but de mieux valoriser des expérimentations effectuées sur le terrain, grâce à des vidéos réalisées par des conseillers des chambres d’agriculture du Grand-Est. Basé sur des essais menés par sept groupes d’agriculteurs, le contenu des vidéos, retranscrites sous la forme d’une websérie de cinq épisodes, est diffusé sur YouTube et relayé depuis le site internet des chambres, ainsi que sur les réseaux sociaux.

S’inspirer de l’expérience des autres

« L’objectif de cette websérie est de mettre en avant les tests réalisés sur des parcelles, ainsi que le retour d’expérience des participants, pour les porter au plus grand nombre », souligne Aliénor Deleplanque, conseillère agronome à la chambre d’agriculture de la Marne. Elle a suivi derrière sa caméra une quinzaine d’agriculteurs du groupe Méthanisation, qui ont testé des solutions pour produire des cultures intermédiaires à vocation énergétiques (Cive) dans des terres crayeuses du département. Adrien Perrier, 24 ans, est membre du groupe d’expérimentation. Il projette de s’installer sur la ferme familiale en polyculture-élevage à Ognes (Marne). Il a livré son témoignage face caméra à plusieurs reprises pour le programme Terres d’échanges. « Je trouve que la diffusion de vidéos sur des sujets techniques permet de voir ce qu’il se fait ailleurs et de s’en inspirer ensuite, analyse le jeune homme, très à l’aise avec les contenus numériques. En quelques clics, il est possible de visionner une vidéo et de la partager. C’est un moyen rapide d’avoir de l’information. » Si Adrien estime que les outils digitaux ont une vraie utilité au quotidien, il est catégorique : ils ne peuvent pas remplacer des échanges sur le terrain pour un métier autant lié au vivant. « On a besoin d’être sur place pour se rendre compte et pour partager directement avec les conseillers techniques et les autres agriculteurs », souligne-t-il.

Allier présentiel et retransmission

La pandémie des deux dernières années a obligé les organismes agricoles à repenser leur manière de garder le lien avec la profession, par le biais de réunions par visioconférence ou grâce à des webinaires interactifs, par exemple. Des outils qui continuent d’être utilisés. « Nous essayons de proposer au maximum des évènements en présentiel, avec la possibilité de les suivre à distance », explique Aliénor Deleplanque. Une solution qui séduit Adrien Perrier : « Il faut parfois faire pas mal de route pour assister à des rencontres qui ne durent pas très longtemps. La retransmission permet de suivre des réunions, même depuis le tracteur. »

Bertille Quantinet

(1) https://grandest.chambre-agriculture.fr/votre-chambre/webserie-terres-dechanges/

Sommaire

Groupes d’agriculteurs : GROUPES D’AGRICULTEURS Comment ils s’emparent des outils numériques Comment ils s’emparent des outils numériques