En octobre, le ministère de la Transition écologique a approuvé la méthode Carbon Agri, portée par l’Institut de l’élevage ainsi que les interprofessions bovines. Elle permet aux éleveurs de quantifier et de rémunérer la réduction des émissions carbone de leurs exploitations, sur une période reconductible de cinq ans. Le procédé s’appuie sur le diagnostic environnemental CAP’2ER, déployé dans plus de 12 000 fermes au travers des programmes « Beef Carbon » en allaitant et « Ferme laitière bas carbone ».

Les économies de carbone réalisées par les éleveurs seront vendues de gré à gré, sous forme de crédits, à des entreprises souhaitant compenser leurs propres émissions.

Un premier appel à projets a été lancé par l’association France Carbon Agri, le 8 octobre dernier. Pour l’heure, seuls les éleveurs bovins sont concernés, mais les petits ruminants et les grandes cultures devraient s’inviter dans la démarche courant 2020. A. Courty