Une multitude d’outils de déchaumage existe sur le marché. Cependant, leur première utilité n’est pas forcément de détruire un couvert, mais plutôt de travailler le sol. Leur faculté à déraciner les chaumes reste un atout indéniable. Pour une action réussie, le couvert doit être un minimum mélangé et découpé, favorisant la réalisation d’un mulch qui facilitera sa dégradation.

Pour un mulchplus réussi

Le déchaumage est une solution un peu plus coûteuse que le roulage, avec un débit de chantier plus faible. Il présente cependant l’avantage de réaliser un premier travail du sol et donc un premier mélange du couvert en un passage. L’incorporation des résidus dans le sol reste partielle et parfois aléatoire selon le choix du matériel et la profondeur de travail. De plus, l’intervention doit se faire, si possible, sur un sol ressuyé pour assurer une qualité de travail optimale.

Tout comme le rouleau Cambridge, un outil simple, comme le cover-crop, s’avérera un bon allié pour la destruction des couverts. Néanmoins, il peine à effectuer un mulch correct. Il va, certes, déchausser le couvert et donc le détruire, mais il laisse la plante entière avec un mélange irrégulier.

Les déchaumeurs à disques indépendants, de plus en plus présents dans les cours de fermes, répondent également à cette tâche. Il faudra cependant que le diamètre des disques soit en adéquation avec le volume de matière à traiter. Une vitesse de travail minimum est à prévoir, ce qui demande de la puissance.

Pour ceux qui souhaitent une opération peu profonde, l’entreprise Väderstad propose le CrossCuter Disc. La différence réside dans la forme du disque, crénelé, qui intervient très superficiellement, tout en réalisant un premier mulchage et le broyage de la plante.

D’autres outils de déchaumage sont utilisés, comme la bêche roulante Compil de Duro. Ce matériel reprend les avantages du disque en limitant les risques de lissage. Il est cependant un peu plus coûteux et plus encombrant qu’un déchaumeur à disques.

Envisager une action combinée

De même, le déchaumeur à dents est envisageable. Il faudra toutefois préférer un outil avec beaucoup de dégagement entre les dents et sous le châssis pour éviter un effet râteau, qui apparaît rapidement dans des couverts importants. Attention aussi aux éventuelles rangées de peignes, qui pourront favoriser une accumulation de matière.

Pour la plupart des outils, une action combinée sera envisagée. Un passage de broyeur ou de rouleau en amont du déchaumeur facilitera son action et évitera la formation de paquets lors du déchaumage.

Sommaire

Implantation, destruction : Implantation, destruction Tout pour réussir son couvert Tout pour réussir son couvert