Que ce soit pour la consultation aisée des abaques ou le calcul automatique des réglages, le smartphone ou l’ordinateur occupent une place de plus en plus importante dans l’utilisation du distributeur à engrais. Presque tous les constructeurs proposent une application dédiée à l’épandage dans leur offre. Ces solutions numériques permettent de connaître les réglages à adopter sur son appareil, en tenant compte de plusieurs paramètres, en quelques clics seulement. Plus besoin de se plonger pendant de longues minutes dans les abaques pour repérer le bon réglage.

Pour obtenir le renseignement voulu, l’application doit être « nourrie » de certains détails. Dans tous les cas, l’algorithme a besoin de connaître le modèle de machine utilisé et les équipements qu’elle intègre. Ceci permet d’avoir une information adaptée à son matériel. Attention tout de même à télécharger le logiciel fourni par le constructeur de la machine. La base de données d’un fabricant ne contient en effet que les détails de ses produits.

Ensuite, il suffit d’indiquer la dose souhaitée à l’hectare, ainsi que la largeur de travail effective, accompagnée de la vitesse d’avancement et du régime de la prise de force, pour que l’algorithme cherche et affiche les réglages correspondants.

Prendre en compteles propriétés de l’engrais

Certains systèmes ne s’arrêtent pas là. C’est le cas de SpreadSet, chez Kuhn, et de la plate-forme internet de Sulky, qui disposent d’une base de données colossale comprenant les détails balistiques de nombreux engrais sur le marché. L’application peut intégrer et interpréter les notions d’écoulement, de granulométrie et de balistique. L’opérateur se voit ainsi indiquer, en plus du débit précis à adopter, le jeu de pales à monter et la position du point de chute idéal pour une distribution homogène sur toute la largeur après le recouvrement.

Lire et interpréterles essais au champ

Les informations transmises par l’application sont valables en conditions de laboratoire mais la réalité sur le terrain peut être tout autre, notamment si l’engrais est mal conservé. L’indication n’est donc que consultative.Elle nécessite des vérifications au champ dans les conditions d’utilisation réelles.

L’application Easy check, d’Amazone, tient d’ailleurs compte de cette complication. Celle-ci permet de lire, d’analyser et de tirer des conclusions du test des bacs. En photographiant le contenu de ces derniers, le logiciel compte le nombre de granulés récoltés et compare ce résultat avec celui des autres bacs disposés sur la demi-largeur de travail. L’application calcule alors les niveaux de régularité de la distribution. L’algorithme affiche les modifications de réglage à effectuer pour obtenir un bon niveau de précision.

Un service souventgratuit

La plupart de ces solutions sont disponibles gratuitement sur les plates-formes de téléchargement ou consultables directement sur le site internet du fabricant.

Les constructeurs améliorent ainsi le service qu’ils fournissent aux utilisateurs. Ces derniers peuvent d’ailleurs, sur certaines de ces applications, trouver des coordonnées pour entrer en contact avec un technicien s’ils rencontrent une difficulté.