Sarah Bourtembourg est élue à la chambre d’agriculture des Ardennes depuis 2013. « J’étais très impliquée dans le monde équin, explique-t-elle. On est venu me chercher pour respecter l’obligation de laisser un tiers des sièges aux femmes. » L’éleveuse de chevaux de Chuffilly-Roche, dans les Ardennes, également élue à la MSA, se lance dans un projet qui lui tient à cœur : la place des femmes dans les exploitations. « Une expérience pilote avait été menée à l’échelle d’un territoire, les Crêtes préardennaises, de 2010 à 2012. Nous souhaitions déployer des actions à l’échelle départementale. »

La première étape de cette démarche, associant la chambre d’agriculture et la MSA, sera un état des lieux. « Nous avons sondé des agricultrices et des agriculteurs mais aussi leurs conjoints ne participant pas aux travaux de la ferme. Ça a été un succès : sur 2 500 questionnaires envoyés, 450 personnes ont participé à l’enquête. » Les résultats montrent que les agricultrices sont impliquées et à l’initiative de nombreux projets.

Autres sujets importants autant pour les femmes que pour les hommes : le lien entre la famille et l’exploitation, l’articulation du rôle de chacun et l’épanouissement de chaque membre de la famille. « De juin à octobre 2015, nous avons poursuivi les échanges au cours de réunions publiques. Fin 2015, une pièce de théâtre sur le vécu des agricultrices a rassemblé plus de 250 personnes », s’enthousiasme Sarah, qui s’étonne des « proportions énormes » que le projet a prises. De tous ces échanges, des actions concrètes sont en train de voir le jour

Un programme de sept actions

Un programme de sept actions a été défini, dont trois prioritaires qui ont lieu cette année :

l« Bien dans sa peau, bien dans ses bottes » : il s’agit de proposer aux agricultrices un parcours bien-être (1) avec des ateliers de mise en beauté, d’écriture, de sophrologie…

l« Trucs et astuces au féminin et au masculin » : il vise à recenser les savoir-faire utilisés par les agricultrices, pouvant aussi servir aux hommes. Objectifs : s’économiser physiquement et faire du lobbying auprès des constructeurs.

lRencontrer des jeunes des deux lycées agricoles des Ardennes pour échanger sur la place des femmes en agriculture et valoriser ce statut.

Quatre actions seront lancées en 2018 : agricultrice et citoyenne ; mieux comprendre les chiffres clés de l’exploitation ; du projet de vie au projet professionnel ; réussir à deux dans le métier.

(1) Programme et inscription auprès de la chambre d’agriculture : tél. 03 24 56 56 27.

Sommaire

Agricultrices et conjointes : Debout dans la crise