Entre 2000 et 2005, une équipe de l'Afssa a suivi cinq ruchers répartis dans cinq départements (Eure, Gard, Gers, Indre, Yonne). Certains éléments de son rapport mettent à mal les hypothèses souvent avancées par les apiculteurs : « Ni au cours de miellées de tournesol, ni à aucun autre moment de la saison apicole (à l'exception d'un cas), nous n'avons constaté de mortalités ou de dépopulations...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !