C’est une faneuse toutes options que nous avons pu essayer. Avec 8,60 m de largeur de travail DIN, elle est la plus grande faneuse portée de la gamme Pöttinger.

Châssis et attelage

Le modèle 8 toupies porté a été revu en 2013 pour adopter un repliage compact. La faneuse est configurée autour d’un châssis central en V. Celui-ci supporte à l’avant la tête d’attelage en U inversé, et à l’arrière la poutre renvoyant sur les toupies. Un amortisseur est présent de chaque côté. De série, les écrous des stabilisateurs peuvent être resserrés si l’outil se promène trop au travail. La tête d’attelage est pivotante pour que la faneuse suive le tracteur. Le troisième point s’insère dans le trou oblong en raison de la présence d’une roue de jauge. Cette dernière peut être fixée à gauche ou à droite de l’outil et sa position est réglable en hauteur. Un ressort de rappel lui évite d’être folle.

Les deux roues centrales des toupies sont plus volumineuses, et notamment pour supporter le poids de la machine remisée. A noter que l’hydraulique de notre modèle nécessite l’utilisation de deux distributeurs double effet sur le tracteur.

Cinématique

Le groupe de fanage est entraîné au centre grâce à des croisillons doubles. Ce sont ensuite des articulations à doigts qui permettent d’entraîner les toupies extérieures.

La puissance transmise par la prise de force du tracteur, puis par le cardan, est reprise via un boîtier de renvoi d’angle sur la faneuse. Les articulations à doigts permettent un repliage à presque 180° des toupies extérieures.

Toupies

Les 8 toupies appelées « Dynatech + » reçoivent des bras courbés vers l’arrière. Pöttinger justifie cette forme par un travail de la faneuse « moins agressif. » Ils sont emboutis dans la corolle jaune et boulonnés directement sur le moyeu. Chacun reçoit un couple de dents droites asymétriques dotées d’un dispositif anti perte. Deux angles peuvent être donnés aux dents.

Réglages

La hauteur de travail est réglée au moyen de la roue de jauge Multitast. Pas moins de cinq positions nous sont proposées pour le réglage de l’angle de piquage. La manipulation se fait facilement à l’aide d’une manette et d’une goupille. En outre, le retournement du support des dents « heavy duty » permet de choisir un angle d’inclinaison des dents de 2° ou 5°. Un indicateur de position visualisé depuis la cabine est placé sur le châssis pour le fanage de bordure.

Au travail

Le dépliage nécessite le déverrouillage de l’outil. Nous tirons pour cela une ficelle depuis la cabine. Les nombreux réglages à disposition, de la roue de jauge à l’angle de piqué des dents, nous permettent de facilement adapter la Hit aux contraintes de notre parcelle. Les premiers mètres laissent présager un travail correct avec un flux d’herbe homogène.

Seuls des cliquetis et une impression d’instabilité de la machine nous préoccupent. En fait, ils sont provoqués par le grand nombre de pièces métalliques travaillant en articulation.

À noter que l’« hydrolift » est proposé en option sur cette faneuse. Cela permet de relever les toupies extérieures pour les tracteurs qui ont une faible hauteur de relevage.

Entretien

Huit graisseurs sont placés de chaque côté du groupe de fanage. Trois autres sont situés au niveau du châssis central et de l’attelage. Les articulations à doigts sont sans entretien.

Remisage

Au repliage, l’outil se verrouille automatiquement. Trois béquilles sont proposées pour maintenir l’outil. La hauteur au remisage est de 3,25 m. Les pneus ballons en 6 x 9,5 - 8 au centre de la machine, supportent son poids.

Le récap
Les points positifs
  • Finition des toupies.

  • Réglages des dents.

Les points négatifs
  • Configuration complexe.

  • Poids.

Attelage. La faneuse reçoit une tête d’attelage pivotante et un système de recentrage composé de deux gros vérins.
Châssis. De nombreuses pièces à trous oblongs sont disposées pour assurer les coulissements nécessaires au repliage/dépliage, verrouillage et fanage de bordure.
Doigts. Les segments externes des toupies reçoivent une articulation à huit doigts. Les quatre autres à double croisillons.
Dynatech +. Les toupies de petit diamètre sont embouties sur les bras porte-dents courbes. La fixation boulonnée des dents leur donne deux angles. Il suffit de retourner le support.
Piqué. Pas moins de cinq positions sont proposées pour régler l’angle de piquage des toupies. Une goupille verrouille la position.
Fiche technique

    Largeur de travail DIN : 8,60 m

    Hydraulique : 2 double effet

    Bras par toupie : 6

    Angles de piquage : 5

    Longueur des dents : 30,5 et 32 cm

    Poids : 1 250 kg