Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier 3. Hydrokit élargit sa gamme et aspire au télégonflage

réservé aux abonnés

 - -->
Bureau d’études. Le compresseur passe des batteries de tests. © Photos : v.gobert

Le Vendéen lance un compresseur hydraulique piloté depuis la cabine du tracteur

S’il est une entreprise qui explore tous les champs d’application de sa technologie, c’est bien Hydrokit. Dernier exemple en date : le kit compresseur de télégonflage hydraulique, qu’elle présentera au prochain Sima. Originaire du Poiré-sur-Vie, en Vendée, la société spécialiste de l’hydraulique développe ce compresseur à piston positionné directement sur l’outil pour réaliser le gonflage en moins de 5 minutes. « Pas moins de 20 ingénieurs planchent sur nos innovations », précise Jean-Jacques Morin, responsable du bureau d’études. « Pour le compresseur, tout est développé par Hydrokit, de l’électronique jusqu’à la valve. » L’entreprise de la famille Audureau ambitionne même de montrer un double compresseur au Sima. « Sa puissance sera de 16 kW, détaille Jean-Jacques Morin, de quoi gonfler plus de pneus ou les gonfler plus vite. »

1 bar en 4 minutes

Le compresseur à piston a été préféré à un système à vis ou à palettes, « cela pour un effet immédiat et à répétition sans temps d’attente », explique-t-on encore chez Hydrokit. « Il nécessite un débit de 30 l/min sur la ligne loadsensing du tracteur. » Le compresseur alimente un système de télégonflage et de réservoir d’air tampon. C’est un boîtier Teleflow qui permet le pilotage depuis la cabine. Hydrokit présentera d’autres innovations à Villepinte. En effet, outre une application sur smartphone pour identifier et définir les types de raccords hydrauliques, la PME montrera une automatisation pour les enrubanneuses. Un kit de décompression, un indicateur de charge et un kit éparpilleur de paille seront aussi au programme.

Un partenaire pionnier à la ferme

« Je cherche à faire du télégonflage depuis 1994. » S’il a pu « passer pour un extraterrestre au début », comme il le dit, José Godineau est aujourd’hui la première référence critique d’Hydrokit. Céréalier en travail simplifié dans le Maine-et-Loire, tout son parc matériel est doté de télégonflage. José Godineau a testé les différents prototypes de l’équipementier vendéen. « Depuis mon installation au début des années 1990, je veux entrer dans un champ avec une pression inférieure à 1 bar, quel que soit l’engin. » Pour cela, après des systèmes bricolés, José Godineau travaille dès 1994 avec Teleflow. L’histoire avec Hydrokit a débuté il y a 4 ans, par l’achat d’un compresseur additionnel. À l’avenir, il changera les chenilles Terratrac de la moissonneuse pour du télégonflage.

Versions. Prototype de compresseur sur benne 3 essieux Gyrax.
En bref
    Historique

    Naissance en 1983, fruit de la séparation d’avec Serta.

    Salariés

    200 personnes, dont 125 en Vendée.

    Économie

    8 filiales gravitent dans le groupe, avec des activités variées : agriculture, maritime, TP, industrie, viticulture, etc.

    Chiffre d’affaires : 19,5 millions d’euros en 2009 et 24 millions en 2012.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !