Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier 3. Faciliter l’adaptation des vaches

réservé aux abonnés

 - -->
Hiérarchie. La fusion de deux troupeaux peut engendrer des confrontations entre plusieurs vaches dominantes. ©

Regrouper deux troupeaux perturbe les hiérarchies établies mais quelques précautions facilitent l’intégration des animaux.

La hiérarchie est souvent assez marquée dans les troupeaux laitiers. Or, lorsque deux cheptels sont regroupés, l’ordre préalable est bouleversé. La rencontre peut amener à des confrontations entre plusieurs individus dominants, « bien que cela soit moins violent qu’entre vaches allaitantes ou entre taurillons », précise Anne Aupiais, spécialiste du comportement des herbivores à l’Institut de l’élevage (Idele).

Odeur neutre

Pour faciliter l’adaptation des vaches, certains éleveurs pulvérisent du cidre ou du vinaigre sur leur dos. En effet, « quand on introduit un animal étranger dans un troupeau, son odeur inconnue rend souvent les autres animaux agressifs », explique Anne Aupiais. Masquer temporairement les odeurs naturelles des animaux à l’aide d’un parfum neutre et identique permet à la hiérarchie de se mettre en place de façon plus douce. « Mais cela reste empirique », souligne-t-elle.

Autre astuce : « Regrouper les animaux dans un endroit assez grand pour laisser la possibilité aux vaches de fuir si besoin », recommande Anne Aupiais. C’est pourquoi, dans la mesure du possible, il est préférable d’effectuer le regroupement à l’extérieur, de réduire les sources de compétition (pour l’alimentation et le couchage, par exemple). Il faut aussi éviter de manipuler les animaux (pour un parage ou une insémination) tout de suite après un regroupement. »

Effets secondaires

La hiérarchie au sein du nouveau troupeau s’établit très vite. Anne Aupiais estime qu’ « il faut 30 minutes à une heure environ ».

La production laitière peut être affectée pendant trois ou quatre jours.

Des perturbations comportementales peuvent être visibles pendant les deux premières semaines.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !