«Pour chaque tracteur de plus de 600 ch que nous avons acquis, nous nous sommes séparés de deux, voire trois autres de 200 ch. Cette réduction du nombre de machines dans le parc a eu beaucoup d’effets positifs », explique Jim Jastszebski, en retraçant l’historique de son exploitation de 1 600 ha à Hourtin, en Gironde. Celle-ci produit des céréales, des semences et des légumes de plein champ.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !