Lancée en 2014, la Volto 900 se décline en deux versions : portée et traînée. Notre modèle porté est le seul du test à ne pas intégrer de dispositif de mise en oblique pour le travail en bordure.

Châssis et attelage

La Volto est conçue autour d’une poutre rectangulaire soudée, de 8 mm d’épaisseur. Cette poutre est inclinée de 45°. Le châssis intègre les tubes de liaison entre les toupies.

Pour l’attelage du troisième point, Claas propose deux positions hautes et trois positions basses. Les deux positions hautes peuvent être ouvertes pour créer une lumière lorsque la Volto reçoit une roue de jauge.

La faneuse nécessite un seul distributeur double effet, pour le repliage. En position de travail, les mouvements de la machine sont libres, grâce au dispositif CLK, qui comprend un double ressort de chaque côté de la faneuse. Ce double ressort force une partie mâle, sur laquelle il est monté, dans la partie femelle qui assure la liaison avec la poutre portant les toupies. Claas monte ses garde-corps sur des éléments en plastique, afin de limiter les vibrations sur le châssis.

Nous notons l’absence de système de mise en oblique. À la place, le constructeur allemand propose, en option, une tôle de bordure hydraulique. Selon Claas, cette solution, plus rustique, évite de mettre la mécanique en contrainte.

Cinématique

La puissance est transmise aux rotors par le biais de l’entraînement par doigts Permalink. Ce dispositif est composé de six doigts de chaque côté, avec trois doigts toujours en contact. Les boîtiers, étanches et sans entretien, sont boulonnés sur la poutre.

Toupies

La machine possède des grandes toupies travaillant sur 1,50 mètre, ce qui porte la largeur de fanage totale mesurée à 8,70 mètres. Chaque rotor porte six bras, pris en cloche.

Notre Volto possède la configuration MaxSpread (épandage maximal), c’est-à-dire que les bras porte-dents tubulaires sont coudés à 30° et que les dents sont fixées de façon tangentielle. Concrètement, la dent n’est pas dans l’axe de la roue. Les deux dents ont la même longueur et sont suspendues par un ressort à cinq spires, entouré autour du porte-dents. Un bouchon antiperte évite de projeter la dent en cas de rupture.

Réglages

En l’absence de roue de jauge, le réglage de la hauteur de travail s’effectue avec le relevage arrière. L’angle de piquage peut être réglé selon trois positions. Pour cela, il faut placer une bride dans l’un des trous, une manœuvre qui s’effectue sans outil.

Au travail

Nous replions la machine pour prendre la route. Le verrouillage et le déverrouillage de la position de transport sont hydrauliques et ne nécessitent pas de cordelette. Le fanage peut commencer.

Claas nous avait annoncé un « effet frisbee » du fourrage avec le dispositif MaxSpread. Difficile d’observer ce phénomène à l’œil nu. Néanmoins, on constate un épandage très régulier du fourrage, surtout quand la quantité de matière est importante. Le grand débattement offert par le dispositif CLK permet de réaliser des virages serrés, tout en maintenant la faneuse en position de travail. Côté suivi du sol, la toupie extérieure pianote un peu lors du passage sur la butte, mais les dents restent en contact avec le fourrage.

Entretien

La machine nécessite un entretien réduit, avec seulement seize graisseurs, en comptant celui de l’arbre à cardans.

Remise

La béquille centrale se manipule du côté gauche de la Volto, grâce à un système de tirette. La béquille arrière embarque une roue de secours.

Régularité.un fanage homogène, surtout en présence de fourrage dense.
Fiche technique

    Largeur de travail DIN : 8,70 m

    Hydraulique : 1 double effet

    Bras par toupie : 6

    Angles de piquage : 4

    Longueur des dents : 30,5 cm

    Poids : 1 140 kg

Débattement. Le débattement latéral est garanti par un système de double ressort, qui force une tige dans la partie femelle reliée au châssis
Entraînement. Il est assuré par le dispositif à six doigts Permalink. Les doigts ne nécessitent pas d’entretien particulier.
Montage. Les bras, tubulaires, sont pris en cloche entre la coupole et une corolle inférieure.
Piquage. L’angle de piquage se règle sans outil, en déplaçant cette bride dans différents trous.
Hydraulique. Le verrouillage et le déverrouillage de la position de transport s’effectuent sans cordelette, grâce à une sécurité à pilotage hydraulique.
Le récap
Les points positifs
  • Epandage régulier.

  • Qualité de la finition.

Les points négatifs
  • Pas de dispositif de mise en oblique.

  • Remplacement des garants en plastique.