Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier 2. Ajuster la durée de contention

réservé aux abonnés

 - -->
Prudence. Selon différents essais menés dans plusieurs fermes expérimentales, il est préférable de converver les truies entravées pendant 4 à 11 jours après la mise bas, quand les porcelets sont les plus fragiles. © S. Champion

Maintenir les truies entravées pendant 7 à 11 jours après la mise bas semble le bon compromis pour limiter les risques d’écrasement.

Les premiers essais sur la liberté de la truie en maternité, réalisés à la station de Guernevez (Finistère) à partir des années 2000, ont évalué l’absence totale de contention ou des durées de blocage après mise bas très courtes (2 jours). « Les taux de pertes étaient très élevés, de l’ordre du tiers des porcelets, relate Yannick Ramonet, des chambres d’agriculture de Bretagne. C’était incompatible avec un système économiquement viable. »

7 à 11 jours

Il a donc été décidé de bloquer les truies pendant la période à plus grand risque, que sont les quelques jours après la mise bas, quand les porcelets sont encore fragiles et peu vigoureux pour se déplacer.

Des tests ont été menés en libérant les mères 11 puis 7 jours après la mise bas. « L’écrasement représente 53 % de la mortalité totale sur la période de lactation, dont 60 % dans les deux jours qui suivent la mise bas, lorsque les truies sont encore bloquées, précise l’ingénieur. Lorsque la truie est bloquée 7 jours, le taux de mortalité avant libération est réduit par rapport à un blocage de 11 jours, mais celui après libération augmente. Au final, sur l’ensemble de la carrière en maternité, les taux sont équivalents. »

Le facteur individuel est un élément à prendre en compte (voir ci-dessous). La répartition de la mortalité est très hétérogène selon les portées. Statistiquement, les truies plus âgées sont celles qui écrasent le plus de porcelets (poids, musculature…). Cela devrait amener à des stratégies de durée de contention différentes en fonction de l’âge des truies, de leur carrière, et en termes de renouvellement du troupeau.

Enrichissement du milieu : une piste à approfondir

Les conditions d’élevage pendant la gestation peuvent contribuer à limiter la mortalité des porcelets. Elles influent sur le comportement des truies, avec des répercussions sur la survie et la santé de leur portée.

La station porcine de Crécom (Saint-Nicolas-du-Pélem), de la chambre d’agriculture de Bretagne, a testé l’impact de trois systèmes sur l’état de stress des truies et la survie des porcelets (1) : un système sur litière profonde de paille (avec 3,50 m2/truie), un système conventionnel enrichi (sol caillebotis avec 2,40 m2/truie et mise à disposition de trois pièces en chêne accrochées au bout d’une chaîne par stalle, et des granulés de paille dans l’auge en fin de repas), et un système conventionnel classique (sol caillebotis avec 2,40 m2/truie).

Les animaux sont moins stressés en milieu enrichi, et encore moins dans le système litière, avec une baisse des stéréotypies et davantage de comportements d’investigation. « Le taux de porcelets lourds à la naissance est très supérieur en système litière, et la mortalité très précoce des porcelets inférieure », souligne Hélène Quesnel, de l’Inra, le premier point expliquant en partie le second. Le taux de mortalité très précoce (pendant la naissance et jusqu’à 12 h après) est d’environ 6 % pour les systèmes litière et milieu enrichi, contre 11 % en système conventionnel. En revanche, la mortalité naissance-sevrage ne diffère pas significativement, avec des taux de 19 et 23 % respectivement.

En revanche, mettre des matériaux de nidification (toile de jute, algues) à disposition, dans les jours précédant la mise bas, semble sans effet sur le comportement maternel, selon des essais menés à Guernevez.

(1) Résultats présentés lors des Journées de la recherche porcine 2018, à Paris.

Comportement. Un milieu enrichi par divers matériaux réduit le stress chez les truies gestantes. © Crab
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !