«Avec 11,5 ha , nous avons triplé nos surfaces en méteil cette année », déclarent Joël et Didier Rougeron, naisseurs-engraisseurs à Saint-Julien-la-Genête, dans la Creuse. L’essai réalisé l’année dernière a apporté satisfaction aux deux frères qui ont décidé de généraliser le semis de ce mélange avant la mise en place de l’ensilage de maï...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !