La gestion des mauvaises herbes, en particulier les graminées, devient problématique dans les céréales à paille. Les systèmes de culture en place, l’absence de nouveaux modes d’action herbicides et la progression des populations résistantes expliquent, en partie, cette situation. C’est aussi le fait du contexte réglementaire, en constante évolution. Cette année sera la dernière pour l’utilisation...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !