Sélectionnées sur des critères de rendement, de richesse saccharine et de résistances aux maladies, certaines variétés de betteraves affichent des caractéristiques « bonus ». Si ces caractéristiques originales remarquées ne font pas l’objet, au stade de l’inscription, de notations à proprement parler, elles méritent d’être mises en avant. C’est le cas des variétés ne présentant pas de sillons saccharifères. Ce caractère, qui figure dans les tableaux de l’ITB, permet de diminuer le taux de tare terre, les besoins de nettoyage, et le risque d’avoir des réfactions liées à la terre.

De manière similaire, « si la poursuite des essais sur le pouvoir couvrant des betteraves permet de confirmer que certaines variétés couvrent davantage et plus tôt l’interrang, et si ce critère peut être évalué en routine de façon fiable, il pourra être pris en compte aux côtés des autres caractéristiques de la variété », indique Bruno Richard, secrétaire technique du CTPS (1), chargé de la section betterave.

(1) Comité technique permanent de la sélection.