Dans un communiqué du 11 juillet 2017, la Fédération nationale de l’industrie laitière (Fnil) reproche à la distribution de ne pas répercuter la volatilité des marchés laitiers sur le prix de vente des produits de grande consommation vendus en magasin. « La distribution s’oppose à renégocier les prix des marques nationales et revalorise timidement certains produits comme le lait UHT », souligne-t-elle.