Le 9 septembre 2015, la mission d'expertise diligentée par le ministre de l'Agriculture à la fin de juillet a rendu son rapport sur les recommandations à mettre en place pour prévenir la dissémination, détecter et lutter contre la bactérie Xylella fastidiosa.

D'après un communiqué du ministère de l'Agriculture du 16 septembre, les principales conclusions du rapport sont les suivantes :

• A ce stade, l'hypothèse d'une contamination verticale des Polygala myrtifolia, c'est-à-dire à la source de la filière de production, est privilégiée ;

• Tous les plants infectés sont contaminés par la sous-espèce multiplex de Xylella fastidiosa. Les citrus n'étant pas des végétaux hôtes de cette sous-espèce, les conditions de commercialisation des clémentines telles que pratiquées par les professionnels peuvent perdurer sans modifications.

Ce rapport conforte et précise les actions mises en oeuvre :

• Maintenir la mobilisation en Corse : identifier précisément les souches présentes, accumuler des données sur la sensibilité des espèces à ces souches et sur les vecteurs potentiels ;

• Renforcer la recherche, tant au niveau national qu'européen, en recherchant la synergie des partenaires autour des thèmes prioritaires ;

• Agir au niveau européen pour adapter la stratégie d'éradication à la situation corse, tout en restant extrêmement vigilant sur la protection du territoire national et européen.

Cette mission a été pilotée par un expert national de la Direction générale de l'alimentation, accompagné de quatre experts entomologistes et bactériologistes de l'Institut national de recherche agronomique (Inra) et de l'Agence nationale de sécurité (Anses).

Selon le dernier recensement, 78 foyers ont été identifiés en Corse après presque 1.000 prélèvements effectués depuis l'identification du premier cas de Xylella fastidiosa en Corse le 22 juillet dernier.

Téléchargez le rapport définitif de la missin d'expertise.